Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Le recyclage des emballages progresse en Occitanie

Avec 72,6 kg d’emballages recyclés par habitant et par an, l’Occitanie se place au-dessus de la moyenne nationale, selon Citeo. Un chiffre qui devrait continuer à augmenter puisque la loi de transition énergétique pour une croissance verte oblige les acteurs du secteur à recyclés 100 % des plastiques d’ici à 2022.

En France, 3,5 millions de tonnes d’emballages ménagers (verre, papier-carton, métalliques, plastiques, etc.) sont recyclés chaque année, soit environ 70 % des emballages ménagers de ce qui est mis sur le marché. Issu de la fusion d’Eco-emballages et d’Ecofolio, Citeo gère la collecte, le tri et le recyclage des emballages ménagers et du papier en Occitanie. Selon sa directrice, la région se place au-dessus de la moyenne nationale avec soixante-douze kilos recyclés par an et par habitant (contre 70,5 kg/an/hab au niveau national).

« À cela s’ajoutera progressivement les autres emballages en plastiques (pots de yaourt, barquettes, films…) qui seront entièrement recyclés en 2022 grâce à des trieurs optiques, explique Laure Poddevin, directrice régionale de Citeo. C’est déjà le cas de six départements d’Occitanie et, dès 2020, huit départements et plus de 50 % de la population régionale seront concernés. »

Seul point noir, la collecte et le recyclage du verre, où l’Occitanie se classe onzième région sur treize, malgré une progression plus forte qu’au niveau national.

Miser sur l’innovation

Pour améliorer encore le taux de recyclage, Citeo assure travailler sur l’innovation. C’est le cas notamment de trente projets portant sur l’éco-conception des emballages, sur lesquels le groupe a investi 7,5 millions d’euros. « On cherche par exemple à modifier les barquettes sombres, difficilement repérables en centre de tri, en raison du noir de carbone », explique Laure Poddevin.

Des actions sont également menées avec les filières de recyclages pour développer de nouvelles voies, comme le recyclage chimique d’emballages plastiques constitués de plusieurs résines par exemple.

Combattre les idées reçues

L’objectif de Citeo est également de lutter contre de nombreuses idées reçues, selon sa directrice régionale. Avec la mise en place progressive du recyclage de tous les plastiques, le tri sera ainsi simplifié pour les citoyens. Laure Poddevin assure également qu’« il ne faut pas décourager les gestes de tri. Le recyclage du verre en Occitanie a permis de fabriquer 400 millions de nouvelles bouteilles et donc d’économiser des matières premières et de l’énergie. Celui du papier a fait économiser la consommation d’eau annuelle d’une ville comme Carcassonne. »

Surtout, Citeo met l’accent sur le faible coût du recyclage – 24 euros/an/hab – comparé à celui du traitement des ordures ménagères, qui s’élève à 56 euros. « Si l’on tient compte du fait qu’une partie de ce coût est financé par les industriels et que les collectivités peuvent revendre des matières premières recyclables à la sortie, le coût réel est de 11 euros/an/hab », insiste la directrice régionale.

Alors que plusieurs reportages récents ont mis en évidence des lacunes dans les filières de traitement des déchets avec l’incinération ou l’envoi de plusieurs tonnes dans des pays lointains, Laure Poddevin maintient que 99 % des emballages ménagers et des papiers sont traités en Europe par des filières locales. « Ces émissions font hurler. Il y a en effet 1 %de ces 3,5 millions de tonnes qui partent en grand export et une petite partie de cela qui est mal contrôlée. Nous sommes en train de renforcer les contrôles », se défend-elle.
Paul Périé

Sur la photo : Un centre de tri des emballages ménagers Citeo. Crédits : William Alix - Sipa Press

Source : https://www.touleco-green.fr/Le-recyclage-des-emballages-progresse-en-Occitanie,27805