Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Le futur écoquartier Maragon Floralies sera chauffé au bois local

L’écoquartier Maragon Floralies, à Ramonville Saint-Agne, est en train de sortir de terre. Un projet modèle par sa chaufferie biomasse monumentale et sa co-conception en lien avec les habitants.

C’est le second écoquartier que le Groupe des Chalets (dont l’actionnaire majoritaire est le Conseil Général de Haute-Garonne), réalise à Ramonville Saint-Agne. A l’origine : une copropriété de 274 logements fortement dégradés : la résidence des Floralies. Compte-tenu des montants trop importants pour la réhabiliter, un projet de démolition et reconstruction est lancé, associé à un projet urbain sur le secteur contigu Maragon. Soit au total 16 hectares.

« Par rapport à l’écoquartier du Midi, on est sur une seconde étape en matière de performance par l’installation d’une chaufferie biomasse prévue pour approvisionner à terme 900 logements, » s’est félicité Christophe Lubac, maire de Ramonville Saint-Agne le 21 février à l’occasion de la visite de mi-parcours du chantier de l’éco-quartier Maragon-Floralies. Subventionné par l’Ademe et le Conseil régional à hauteur de 28%, cette chaufferie fonctionnera au bois, de la plaquette forestière en filière locale. Elle permettra d’approvisionner les logements en énergie renouvelable à 80%, avec un complément au gaz pour éviter les ruptures énergétiques, a expliqué Xavier Drien, chargé d’opération au GIE Garonne Développement pour les Chalets.

C’est le plus gros projet de ce type en Midi-Pyrénées, une prestation qui dépasse les attentes des normes BBC et THPE (Très haute Performance Energétique). Côté construction, 311 logements (dont 159 en accession sociale à la propriété) seront livrés à la fin de l’année. Leur performance énergétique s’appuie sur la combinaison gagnante « de briques de nouvelle génération à haute résistance thermique, des isolants et des vitrages performants ainsi que des ponts thermiques pour éviter les fuites de chaleur », explique Anne-marie Antoniolli du cabinet d’architectes Studio K.

Un projet solidaire et participatif
Parallèlement à l’attention portée au défi environnemental avec la réalisation de trames vertes permettant le maintien de la biodiversité du site, ce projet est original par la méthodologie de concertation mise en oeuvre entre tous les partenaires et les habitants, notamment concernant le volet de l’accompagnement social et le relogement des habitants.
48 logements en habitat participatif, sont en cours de construction dont 13 en SCIAPP (accession progressive à la propriété). « Disséminés dans trois îlots, chaque groupe a choisi son aménagement intérieur en lien avec son architecte », souligne Xavier Drien. L’écoquartier Maragon-Floralies est le plus avancé de l’agglomération toulousaine, en matière d’habitat participatif.
Aurélie de Varax
Sur la photo : au centre Christophe Lubac, Maire de Ramonville avec à sa droite Claudia Faivre, Maire adjointe en charge de l’urbanisme et à sa gauche Françoise Pouget, Conseillère Générale. Ils sont accompagnés de l’équipe du GIE Jérôme Farcot et Xavier Drien, à gauche et des représentants des cabinets d’architectes, à droite.

311 logements dont 159 en accession sociale à la propriété seront livrés fin 2014.
En 2017, les 200 logements du programme de démolition-reconstruction seront prêts. Le budget de construction dédié à ces deux premières phases s’élève à 40 M€ HT.
Le projet urbain global comprenant les derniers logements, commerces et services verra le jour en 2025.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Le-futur-ecoquartier-Maragon-Floralies-sera-chauffe-au-bois,12910