Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Haute-Garonne et Aveyron. La Poste se lance dans la collecte des piles usagées

Article diffusé le 12 mai

45.000 foyers d’Aveyron et de Haute-Garonne participent à une expérimentation pionnière en France, lancée par la Poste. Un projet d’économie circulaire qui répond au double enjeu de la collecte des piles usagés et de la diversification du métier de facteur.

C’est une expérimentation pionnière en France. A partir du 17 mai, 45.000 foyers des commune de l’Union et de Saint-Jean (Haute-Garonne), et de Rodez dans l’Aveyron pourront bénéficier d’un nouveau service proposé par leur facteur : la collecte des piles usagées. Une idée originale imaginée par un postier toulousain, Jean Assémat, dans le cadre de l’appel à projet interne de la Poste « 20 projets pour 2020 » dont il a été lauréat en 2014. Ancien directeur d’établissement et basé à Toulouse, ce dernier pilote depuis un an et demi ce projet au niveau national. « L’expérimentation est lancée sur les trois communes de la région pendant un mois et nous dresserons ensuite un bilan avec nos partenaires, l’Ademe et l’éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des piles Screlec, avant de décider de son extension au niveau national début juillet », précise Jean Assémat.

Concrètement, les habitants de l’Union et de Rodez reçoivent cette semaine une information dédiée dans leur boite aux lettres ainsi qu’un sachet de collecte. Si des piles dorment dans leurs tiroirs, ils contactent un service dédié, par téléphone ou par internet, afin de convenir d’un jour d’enlèvement par le facteur. « La seule contrainte pour l’habitant est d’être équipé d’une boite aux lettres normalisée permettant l’ouverture par le facteur. Le taux d’équipement, actuellement de 75%, n’est pas un facteur bloquant », précise Jean Assémat. Cette opération inédite s’inscrit dans la stratégie de diversification lancé par la Poste dans un contexte de dématérialisation du courrier. « La Poste cherche à anticiper une baisse estimée à 50% du courrier d’ici 2020 par rapport à 2008 en proposant des services nouveaux compatibles avec les tournées comme le portage des courses, la relève de compteurs, la surveillance ou la collecte des matières à recycler ».

Augmenter la collecte et le recyclage des piles usagées

« Actuellement seule une pile sur trois est collectée en France », précise Frédéric Salin, directeur marketing de SNAM [1], acteur majeur du recyclage des piles basé à Viviers dans l’Aveyron, et partenaire du projet. « L’objectif de ce projet est de transformer ce 34% à 45% à fin 2016, en ligne avec l’objectif européen. »

Une fois les quatre fûts de collecte remplis, la SNAM récoltera auprès de la Poste d’Onet-le-Château (Aveyron) et de Bruguières (Haute-Garonne) les piles usagées pour extraire des métaux - fer, nickel, cuivre, aluminium, cadmium, cobalt - qui seront ensuite réinjectés dans l’industrie. « Nos poubelles sont des mines urbaines. Récupérer ces éléments permet de réduire les approvisionnements lointains qui génèrent des rejets de CO2 , une logistique couteuse comme des problématiques sociales », conclut Frédérc Salin.

S’il est plébiscité, le nouveau projet de collecte de piles usagées de La Poste complètera le service Recygo qui a déjà permis en 2015 la collecte 213 tonnes de papiers et carton en Midi-Pyrénées et 206 tonnes en Languedoc-Roussillon.
Aurélie de Varax

Sur la photo : un facteur en collecte. Photo DR.

Notes

[1Société Nouvelle d’Affinage des Métaux

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Haute-Garonne-et-Aveyron-La-Poste-se-lance-dans-la-collecte-des,19202