Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Green Tech : ces start-ups qui stockent l’énergie

Dossier, première partie

La région Occitanie vise l’excellence sur l’enjeu clef de voute de la transition énergétique : le stockage de l’énergie. Stimulées par des centres de recherche de renom, les start-up poussent. Certaines proposent de stocker l’électricité dans le réseau ou en mer, d’autres transportent la chaleur fatale dans des containers.

« En Occitanie, nous avons la meilleure filière énergies renouvelables d’Europe », assure André Joffre, président du pôle de compétitivité Derbi. Et de citer des développeurs comme Quadran, Valéco, la Compagnie du Vent, des société de services comme le bureau d’étude Tecsol et, côté ex-Midi-Pyrénées, des industriels comme le Groupe Cahors très impliqué dans les réseaux intelligents et les bornes de recharges pour véhicules ou le fabricant de panneaux photovoltaïques Sunpower. Dans le sillage de ces géants, une myriade de start-ups innovent, notamment sur le domaine clef de voute de la transition énergétique : le stockage de l’énergie.

Il faut dire que pour atteindre l’objectif de devenir la première région européenne à énergie positive, la région Occitanie table sur un fort taux de pénétration des énergies renouvelables dans le bouquet final avec de nombreux opérateurs produisant de l’énergie. D’où l’importance de pouvoir mobiliser ces différentes ressources en fonction de la demande grâce aux réseaux intelligentes et également au stockage, pour des utilisations différées matin ou soir. Que ce soit le stockage de l’électricité provenant de ces énergies alternatives ou le stockage de la chaleur de l’industrie lourde provenant par exemple des fours d’aciéries, de verreries ou de fonderies, les besoins sont immenses et les solutions souvent émergentes. Une petite révolution est en marche dont la région compte bien profiter.

Effervescence de la recherche et des start-ups

Si tout bouge très vite, c’est le monde de la recherche et des start-ups qui donne le La. Actuellement la technologie la plus mature est le stockage sur les batteries lithium ion, un secteur porté par le déploiement des véhicules électriques. « Je vois passer toutes les semaines plusieurs projets d’implantations d’usine dans le monde, à la suite de Tesla. Ces batteries peuvent servir pour les voiture ou comme batterie stationnaire dans une maison. Mais pour stocker plus d’un mégawatt sur la durée, il faut d’autres techniques et le marché est moins mature, » précise André Joffre.

En Occitanie, les innovations technologiques exploitées par les start-ups - batteries, piles à combustible, volants d’inertie, container réfractaires - sont souvent issues de ses laboratoires de renommée mondiale à commencer par le laboratoire Laplace-CNRS et l’Insa LISPB à Toulouse, et le laboratoire Promes CNRS à Perpignan. Ce dernier a déjà essaimé Coldway, le leader mondial de la production de froid autonome. Et voici trois autres start-ups qui pourraient rapidement faire le buzz : Eco-tech Ceram (Perpignan), Sunchain (Perpignan) et MGH (Montpellier).
Aurélie de Varax

Photo DR.

Retrouvez la présentation de Sunchain dans l’édition de Touleco Green du 13 janvier et celle de MGH dans l’édition du 20 janvier.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Green-Tech-ces-start-ups-qui-stockent-l-energie,20814