ToulÉco Green

Publié le jeudi 24 mars 2016 à 23h13min par Julie Rimbert

La conciergerie solidaire Allo Bernard s’ancre durablement dans le centre-ville toulousain

Le concours de la fabrique Aviva, qui récompense les projets d’entrepreneuriat innovants, vient de récompenser la conciergerie solidaire Allo Bernard, installée dans le quartier Arnaud-Bernard. La Scop Palanca, porteuse de ce projet va percevoir une aide de 25.000 euros.

« Cette somme va nous permettre de financer notamment un système de gestion informatique et d’embaucher un nouveau concierge pour poursuivre le développement de notre service dans d’autres territoires », souligne Guillaume Broca, l’un des trois associés salariés d’Allo Bernard. Depuis 2012, Palanca, qui compte neuf salariés, accompagne des entreprises dans les questions de responsabilité sociétale et de développement durable. « Nous avions envie de monter un projet avec un contact de proximité pour répondre à un besoin, détaille Guillaume Broca. Nous voulions une réponse sous la forme d’un modèle économique à faible lucrativité mais autonome en financement. Au début, chaque salarié donnait une journée par semaine de son temps pour rencontrer des personnes âgées en centre-ville, rendre des services. C’est comme cela que l’idée d’Allo Bernard est née ».

Quand l’association Vivre à Domicile a fait faillite en 2014, laissant 60 bénéficiaires isolés, la structure a repris une partie de leur activité d’aide au maintien de personnes âgées chez elles. L’an dernier, la conciergerie solidaire s’installe donc à Arnaud-Bernard. Ses salariés visitent une quinzaine de personnes âgées du quartier, leur tapent la causette, entretiennent le lien social avec des personnes parfois isolées. « Au lieu de payer 2.000 à 3.000 euros pour un établissement spécialisé, beaucoup de familles préfèrent faire appel à nos services pour sécuriser le quotidien de leurs proches, assure le porteur de projet. Nous leur proposons aussi des activités comme des après-midi jeux, des projections de films ou de séries, ou encore un atelier de gym douce, en partenariat avec le bailleur Patrimoine Languedocienne ». Tous ces menus services sont facturés, soit sous forme de forfait, soit à l’heure.

S’étendre en centre-ville et hors de Toulouse

La conciergerie propose également la réalisation de menus travaux pour toutes les personnes qui en ont besoin. L’idée est de créer du lien social entre les habitants, les commerçants, les personnes âgées… Fort de leur première année d’existence, la structure vise le suivi d’environ 200 personnes d’ici un an, pas uniquement dans le quartier Arnaud-Bernard. La scop souhaite étendre ses services à l’échelle du centre-ville, allant même jusqu’à la rive gauche des Arènes. L’idée étant ensuite de développer le concept à d’autres communes limitrophes de Toulouse. « Nous voulons aussi être le relais des nouveaux sites de l’économie collaborative comme La Ruche qui dit oui ! ou encore Kidelio, une plateforme de location de matériel pour bébé, explique Guillaume Broca. Nous pouvons aussi assurer à un utilisateur du site AirBnb son état des lieux si il est absent ou préparer l’appartement ».

La scop est aussi engagée dans la création d’une conciergerie d’entreprise solidaire pour les entreprises de la zone d’activité Innopole. Elle propose des prestations de services aux entreprises du parc d’activité, comme des réparations, des courses, la livraison de paniers de légumes… « Nous pensons aussi à mutualiser les conciergeries d’entreprises pour éviter de multiplier les services en interne, conclut Guillaume Broc a. Elles pourraient ainsi faire des achats de groupe, mutualiser l’entretien des voitures des différentes sociétés ».
Julie Rimbert

Sur la photo : Guillaume Broca, l’un des trois associés salariés d’Allo Bernard. Crédits : Hélène Ressayres Touléco.