Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Phytothérapie. Près de Toulouse, la production 100% locale, traçable et bio de France Ginseng

Spécialiste de compléments alimentaires de phytothérapie basé en Haute-Garonne, France Ginseng capitalise sur une culture locale et maîtrisée de ses plantes médicinales. Son activité devrait doubler d’ici trois ans.

En pleine crise du Covid-19, alors que d’aucuns appellent à un rapatriement des productions sensibles en Europe, France Ginseng a choisi depuis ses débuts une culture locale de son ginseng. L’objectif est d’assurer une qualité biologique selon les critères français et une maîtrise complète de l’agro-chaîne. « La majorité des plantes médicinales est cultivée à l’étranger, en particulier en Chine ou en Corée pour le ginseng. C’est dommage sur le plan économique mais aussi sanitaire car les normes sont beaucoup moins exigeantes dans ces pays », souligne Sylvain Latapie, directeur général de France Ginseng. Aujourd’hui premier producteur européen de ginseng, l’entreprise de Seysses, en Haute-Garonne, étend sa gamme de compléments alimentaires à d’autres plantes médicinales. Elle prévoit de doubler son chiffre d’affaires d’ici trois ans, pour atteindre un million d’euros.

Des cultures sous abris photovoltaïques

Créé en 2010 par Yannick Jauzion, ancien international de rugby et ingénieur agricole, avec trois associés, le producteur de phytothérapie n’a commencé à commercialiser ses premiers produits (poudre ou gélules de racines de panax ginseng), qu’en 2017. En effet, une période de six ans est le temps nécessaire à la maximisation des principes actifs dans les racines de la plante. Connu pour ses vertus énergisantes, le ginseng est cultivé sous abris photovoltaïques sur trois hectares à Seysses et sur deux sites dans les Landes de dix hectares au total. Depuis 2019, France Ginseng a enrichi ses cultures de quatorze hectares de dix nouvelles espèces de plantes médicinales, camomille, bleuet, sauge, échinacée etc,.

Bientôt distribué dans 250 officines

L’entreprise s’est fixé comme cap la création d’une marque forte sous le nom de Jardins d’Occitanie, distribuée en pharmacies indépendantes pour 90% de son chiffre d’affaires. « Le reste de l’activité est réalisé via notre site internet et notre boutique à Seysses. C’est notre choix de ne pas vendre par le biais de grandes places de marché ni à des laboratoires pharmaceutiques. Nous voulons être sûrs de tenir nos engagements de qualité. De quatre-vingt-dix pharmacies clientes aujourd’hui, nous devrions passer à 250 en fin d’année », estime Sylvain Latapie.

Développement de la gamme

Cette dynamique s’accompagnera de l’ouverture de quatre sites de production supplémentaires (deux en Haute-Garonne et deux dans les Landes) pour un montant de 26 millions d’euros. La recherche et développement suit à l’unisson avec un investissement de trois millions d’euros sur les techniques de transformation des plantes et la mise en service d’un nouveau laboratoire de 450 m2 contre 50 m2 aujourd’hui. Sur le plan commercial, France Ginseng lancera neuf nouveaux compléments alimentaires en 2020. « Nous mettrons notamment sur le marché un produit inédit à base de feuilles de ginseng qui présentent un intérêt stratégique pour nous car c’est un produit récurrent chaque année, contrairement aux racines utilisables tous les six ans », complète Sylvain Latapie.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Sylvain Latapie, directeur général de France Ginseng qui a reçu en 2019 le trophée argent des compléments alimentaires pour son « unique ginseng rouge français » à Natexpo, salon de référence des produits biologiques . Crédits : France Ginseng. DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Phytotherapie-France-Ginseng-mise-sur-une-production-100-locale,28377