Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Le groupement Cémater compte s’imposer dans l’ambition régionale « Territoire à énergie positive »

A l’occasion du salon Energaïa, le réseau Cémater qui regroupe les entreprises occitanes des secteurs des énergies renouvelables et de la construction durable, se met en ordre de marche pour contribuer à l’objectif « Région à énergie positive » 2050.

« Notre force, c’est d’aborder la question des énergies renouvelables et de la construction durable de façon globale », a insisté Stéphane Bozzarelli, président du groupement Cémater et par ailleurs responsable de l’Agence Sud de l’entreprise Quadran. Le réseau, qui regroupe cinquante entreprises des secteurs des énergies renouvelables et de la construction durable en région occitane, présentait sa feuille de route 2017-2019 dans le cadre du salon Energaïa, le 14 décembre, à Montpellier.

En tête de liste de ces objectifs : accompagner la région dans sa volonté de transition vers les énergies positives. « Nous devons aller à la rencontre des services de l’État, des élus, des collectivités…, de l’ensemble des acteurs pour travailler ensemble à notre futur énergétique. Grâce à la dynamique de ce cluster, nous avons la capacité d’animer et de développer la filière des énergies renouvelables et de stimuler le marché avec des projets collectifs vitrines. Mais l’accroissement de la performance de nos entreprises passe par le développement du lobbying auprès de l’État. Trop de projets sont encore bloqués dans la Région Occitanie. En Midi Pyrénées, sur quinze projets éoliens déposés, un seul a été accepté. Les freins sont encore importants » déplore Stéphane Bozzarelli.

Alors pour booster la filière, Cémater projette la mise en place d’actions visant à faire gagner en visibilité les Énergies renouvelables (ENR), connues de tous, mais encore peu valorisées. Parmi les actions stratégiques déployées sur les trois prochaines années, Cémater souhaite créer un observatoire régional des ENR, créer un label d’évaluation et de certification des projets pour assurer un niveau de qualité élevé ou encore assurer un partage et retour d’expériences de l’ensemble des acteurs porteurs de projets.

Intégrer les entreprises ex-Midi-Pyrénées

Bien que la filière des ENR soit jeune, avec des entreprises créées pour la plupart après 2008, elle n’en reste pas moins prometteuse et source d’emplois. La moitié des entreprises adhérentes de Cémater prévoit d’embaucher en 2017 et la cinquantaine d’entreprises du réseau représentait en 2015 un chiffre d’affaires s’élevant à 688 millions d’euros. « Nous demandons aujourd’hui un coup de pouce à la Région pour créer un poste permanent au sein du cluster. Nous représentons près de 80% de la filière à l’échelle de la Région et l’animation de cette filière représente un énorme travail », précise le Président du cluster.

Dernier objectif pour le cluster d’ici 2019, recruter de nouveaux membres pour atteindre 100 adhérents. « Nous sommes historiquement centrés sur l’ex-Languedoc-Roussillon, mais nous commençons à intégrer au sein du cluster des entreprises de Midi-Pyrénées », conclut Stéphane Bozzarelli.
Coralie Pierre

Sur la photo : Les ombrières photovoltaïques du stade de la Méditerranée à Béziers. Photo Quadran.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Le-groupement-Cemater-compte-s-imposer-dans-l-ambition-regionale,20753