Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

L’association toulousaine Picojoules veut démocratiser le biogaz domestique

C’est un projet unique en France. L’association toulousaine Picojoules finalise son prototype pour la production de biogaz domestique. Objectif : l’autonomie énergétique d’un camping cet été. Une campagne de crowdfunding est actuellement en cours sur helloasso.

Et si la recherche d’autonomie énergétique en Occitanie passait aussi par la valorisation des déchets ménagers en biogaz domestique ? Cette solution, déjà très développée en Chine, en Inde et en Afrique est l’objectif de l’association toulousaine Picojoules. Depuis samedi 10 juin, celle-ci a installé les premières pièces de son prototype de bloc sanitaire autonome dans un camping éphémère, solidaire, et écologique, situé au bord du canal du Midi, à deux pas de Toulouse. L’objectif : apporter une autonomie totale par la combinaison du solaire thermique et de la méthanisation à une cinquantaine de personnes logées en camping-cars et en tentes.

« Nous sommes les seuls en France à proposer un tel produit à une échelle domestique et dans l’objectif de le rendre accessible à tous », souligne Vincent Cathelineau diplômé en ingénierie du développement durable qui a rejoint l’association en décembre dans l’objectif d’essaimer le concept en ville, dans des régies de quartiers. La campagne de crowdfunding lancé par l’association sur Helloasso permettra de financer le matériel restant pour finaliser ce prototype prometteur.

Du biogaz couplé à de l’énergie solaire thermique

Concrètement, la cellule sanitaire est adossée à l’espace cuisine. L’autonomie énergétique du dispositif repose sur la fabrication de biogaz couplée à un panneau solaire. « Les restes de repas compostables ainsi que les excréments sont versés dans une cuve hermétique. Des bactéries vont alors transformer ces déchets en biogaz, en CO2, en vapeur d’eau ainsi qu’en engrais qui pourra être réutilisé », explique Vincent Cathelineau. Ce biogaz est identique au gaz de ville et sera utilisé pour alimenter une gazinière et éventuellement un réfrigérateur à gaz. L’association prévoit également de stocker le surplus dans des bouteilles à 30 bars - bien moins chères que des batteries - pour alimenter en énergie un groupe électrogène. Pour atteindre l’autonomie énergétique, Picojoule a également installé un panneau solaire pour chauffer le ballon d’eau de la douche.

L’ensemble de l’installation a été conçue par les bénévoles de Picojoules recrutés pour beaucoup au sein du biofablab Artilect qui a accompagné les développement du projet, notamment sur le volet électronique. Si la philosophie de l’association vise l’accès à l’autonomie énergétique pour tous, en particulier les acteurs de la transition : écovillages, coopératives d’habitants, petites unités agricoles -, une activité entrepreneuriale est envisagée et donc la mise en place d’une filière locale en s’appuyant aussi sur des ressourceries.
A. de V.

Sur la photo : une partie de l’équipe de Picojoules, à côté du prototype de bloc sanitaire.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/L-association-toulousaine-Picojoules-veut-democratiser-le-biogaz,22224