Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

En Occitanie, l’Économie sociale et solidaire ne se confine pas

Novembre reste le mois de l’Économie sociale et solidaire. La nouvelle édition de cet événement est maintenue, mais se déroule en format numérique en raison du Covid-19. Objectif : maintenir la visibilité de ce tissu d’entreprises qui emploie plus de 200.000 personnes dans la région.

« Lors du premier confinement, les entreprises ont montré leur capacité de résilience et leur agilité », se félicite André Ducourneau, le président de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire Occitanie (Cress). Avant de tempérer ses propos : « Elles ont aussi beaucoup souffert. Cela se ressent fortement dans l’emploi, en particulier dans les associations. »

Face à la crise sanitaire, le maintien du Mois de l’ESS s’est posé. Finalement, en accord avec les instances nationales, la treizième édition de ce rendez-vous annuel, qui se déroule traditionnellement en novembre, est maintenue alors « qu’un certain nombre de craintes » pèsent sur les entreprises à l’heure du reconfinement.

Covid-19 oblige, cette manifestation se présente en format digital, avec près de 200 temps forts publics ou professionnels, organisés par visio-conférences autour de thématiques telles que l’économie circulaire, la santé, le développement durable et les nouvelles formes d’entrepreneuriat. « Il faut montrer que les entreprises, malgré les difficultés, sont présentes depuis le mois de mars et qu’elles répondent à ces défis », ajoute le président de la Cress, organisateur du mois de l’ESS. « Comme chaque année, il s’agit de rendre davantage visible l’ESS auprès de nos concitoyens. Car l’ESS a un projet économique et une volonté de transformation écologique et sociale. »

Soutien des collectivités

« L’ESS est bien une économie », rappelle Marie Meunier-Polge, conseillère déléguée à l’ESS à la Région Occitanie. « Elle n’est pas celle de la réparation. » Dans la région, plus de 23.150 entreprises emploient 213.000 salariés de l’ESS, soit 12 % des effectifs salariés, et rapportent 5,4 milliards d’euros de rémunération.

De leur côté, les collectivités se sont mobilisées pour venir en aide aux entreprises en difficulté. La Région a débloqué une enveloppe de 200 millions d’euros. « 43.000 demandes d’aide d’entreprises ont été traitées et 27.000 entreprises ont été accompagnées. Bien sûr, les entreprises de l’ESS en bénéficient », insiste la conseillère régionale. Le cCnseil départemental de la Haute-Garonne a, pour sa part, dès le mois de mars, mis à disposition des entreprises de l’ESS et des associations 2 millions d’euros « pour soutenir ces structures fragiles, mais ô combien nécessaires », ajoute Patrick Pignard, vice-président en charge de l’Action sociale.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Avant le Covid-19, le Mois de l’ESS s’organisait en présentiel. Crédits : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/L-Economie-sociale-et-solidaire-ne-se-confine-pas,29875