Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Haute-Garonne. Pyrénées Bois Énergie se taille sa part dans la filière bois énergie

Ça chauffe chez Pyrénées Bois Énergie. La jeune entreprise commingeoise, lauréate de l’appel à projet national biomasse 2015, est prête à livrer ses premiers granulés de bois 100% pyrénéens et certifiés.

L’hiver sera-t-il rude ou clément ? Si la météo garde ses secrets, l’entreprise commingeoise Pyrénées Bois Énergie est fin prête pour acheminer chez ses clients sa première saison de bois de chauffage. C’est à Marignac en Haute-Garonne, sur l’ancien site de Pechiney fermé en 2013, que l’entrepreneur Etienne Chazelle a choisi d’installer son dernier fleuron : une entreprise spécialisée dans la production de bûches et granulés de bois, 100% pyrénéens.

Etienne Chazelle qui a officié au sein du groupe Derichebourg avant de monter trois entreprises dans le recyclage des métaux a investi quatre millions d’euros dans ce nouveau projet d’un budget global de six millions. Après plusieurs mois de travaux en 2014 et 2015 pour réhabiliter l’ancienne friche industrielle, construire et équiper des bâtiments neufs, l’entreprise est entrée en pleine activité au début de l’été.

Du bois de chauffage déshydraté et certifié

Sur un secteur en croissance de 10% par an depuis dix ans en France, soit 100.000 à 150.000 tonnes de granulés supplémentaires, Etienne Chazelle entend se tailler sa part en proposant du bois de chauffage certifiés Din+. « Ce label qualité garantit un très bon pouvoir calorifique à la tonne (PCI). Notre rendement énergétique est de 5000 kilowatts pour une tonne de granulé » énonce le dirigeant.

Cerise sur le gâteau, l’usine utilise l’énergie biomasse notammant pour la déshydratation du bois. Elle compte un broyeur de plaquettes et deux lignes de production, une pour les granulés de bois son produit phare. Fabriqués à partir de troncs, ils sont écorcés et broyés sur place, puis déshydratés. L’autre pour les bûches densifiées qui affichent une durée de chauffage équivalente à 3 bûches traditionnelles. De quoi alimenter des foyers fermés de type chaudières, poêles à buches, inserts ou cheminées. C’est donc l’ensemble des consommateurs qu’ils soient particuliers, entreprises ou collectivités que vise l’entreprise.

S’adapter à un marché saisonnier et tendu

D’ici trois ans, Pyrénées Bois énergies table sur 30.000 tonnes de production de granulés et six millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour le dirigeant, le défi reste de s’acclimater à un marché saisonnier et très tendu. « Aujourd’hui les unités comme la mienne restent proportionnelles à l’installation de nouvelles chaudières et à la consommation de bois de chauffage qui est très dépendante de la météo. Chaque année nous sommes soit en excédent de granulés, soit en déficit. » Côté prix, la tonne de granulé se situe à deux cent euros, un prix au kilowattheure qui concurrence péniblement les énergies fossiles. Mais « le coût des énergies traditionnelles va augmenter » assure le dirigeant.

En 2017, l’entreprise compte passer de dix à au moins quinze collaborateurs. « Mon entreprise, c’est le Comminges. On a des gens totalement investis et responsables, » insiste Etienne Chazelle.
Aurélie de Varax

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Haute-Garonne-Pyrenees-Bois-Energie-se-taille-sa-part-dans-la,19817