Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Eolmed, la première ferme éolienne flottante en Occitanie verra le jour à Gruissan

Eolmed, le premier projet régional sur l’éolien flottant piloté par le Groupe Quadran, prévoit quatre éoliennes flottantes au large de Gruissan d’ici 2020. La Région mise sur le déploiement d’une filière industrielle régionale.

C’est le projet Eolmed qu’a retenu l’Etat fin juillet parmi les quatre projets lauréats de l’appel à projet national sur l’éolien flottant. Piloté par le Groupe Quadran, énergéticien indépendant 100% énergies renouvelables connu pour son implantation historique en Occitanie, il prévoit la réalisation d’une ferme pilote de 24 mégawatts d’ici 2020, soit quatre éoliennes installées à plus de quinze kilomètres des côtes, au large de Gruissan.

"Les côtes de l’Occitane sont très propices au développement de l’éolien flottant car nous avons le meilleur gisement éolien de la métropole avec des vents forts et réguliers ainsi que des fonds marins compatibles avec l’installation de flotteurs entre cinquante et cent mètres de fonds, à quinze kilomètres des côtes", explique-t-on à la Région. Par rapport à l’éolien offshore, l’impact visuel est réduit. Les éoliennes flottantes sont posées sur un flotteur arrimé aux fonds par des câbles au large. Avec un potentiel estimé à deux gigawatts pour la méditerranée, ce qui représente 350 à 400 éoliennes, la Région compte faire de l’éolien flottant une énergie renouvelable régionale majeure.

Un projet pilote pré-industriel

Au sein du consortium d’Eolmed, Quadran a réuni des partenaires de haut niveau comme Senvion qui fournira les turbines, Bouygues Travaux Publics et Ideol, le constructeur et installateur du flotteur « Damping pool » semi-submersible en béton. Les études de faisabilité dont la finalisation de l’ingénierie du design et les phase d’autorisation, ainsi que la construction dureront jusqu’en 2020, suivies d’une phase de fonctionnement expérimental de deux ans. L’exploitation industrielle sera ensuite lancée sur quinze à vingt ans.

Si la filière est encore émergente en France, Eolmed permettra de valider à une échelle pré-commerciale des technologies - en particulier les flotteurs - et leur mise en œuvre depuis la construction/installation jusqu’à l’opération et la maintenance en mer. L’ambition est d’alimenter un million de personnes en Occitanie avec de l’électricité issue des vents de la Méditerranée.

Capter 60% de la chaine de valeur en région

Le coût du projet représente un investissement de 215 millions d’euros que Quadran compte financer un quart en fonds propres, un quart en aides de l’Etat et le reste auprès de banques et de fonds. Du côté des retombées économiques locales, "la phase commerciale génèrera 300 emplois directs et le développement du port de base, Port la Nouvelle, où seront construits les flotteurs et assemblées les éoliennes de la ferme pilote", indique Olivier Guiraud, responsable développement éolien chez Quadran.

Quant aux retombées pour la Région, celle-ci estime pouvoir capter 60% de la chaine de valeur des projets d’installation d’éolien flottant en jetant les bases d’une filière industrielle compétitive. "Par exemple les entreprises du secteur mécanique pourraient intégrer l’éolien flottant ainsi que les fournisseurs des secteurs de l’aéronautique, de la météo, des radars" indique-t-on. L’enjeu sera donc la montée en compétences pour répondre aux grands donneurs d’ordre industriels. Si le coût actuel de l’éolien flottant au sein des fermes pilotes est de 300 euros le mégawattheure produit. L’objectif est de descendre à 140 euros lorsque la filière sera mature.
Aurélie de Varax

Sur la photo : vue d’architecte de la future ferme éolienne flottante. Photo Quadran

Source : https://www.touleco-green.fr/Eolmed-la-premiere-ferme-eolienne-flottante-en-Occitanie-verra,19820