Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Dix entreprises de Haute-Garonne s’engagent pour l’inclusion

Six mois après la création du club des entreprises inclusives de Haute-Garonne, dix entreprises viennent de signer une charte d’engagement avec l’État. Au-delà des recrutements inclusifs, elles auront pour mission de convaincre d’autres chefs et cheffes d’entreprises à se lancer.

Former et embaucher des personnes handicapées, d’anciens condamnés, des migrants, des jeunes issus de quartiers en difficulté, ou accompagner des malades du cancer vers le retour à l’emploi…
En juillet dernier, à Toulouse se créait le club d’entreprises inclusives de Haute-Garonne, illustration dans les territoires du « plan national 10.000 entreprises pour l’inclusion et l’insertion professionnelle », lancé par Emmanuel Macron en juillet 2018. Le 15 janvier 2020, dix premières entreprises déjà engagées sur le sujet ont signé une charte avec l’État et témoigné de leurs premières actions en la matière.

Un enjeu de recrutement

Airbus fait partie du dispositif. « Nous avons embauché quatre-vingt-quatre personnes en situation de handicap en 2019, ce qui représente 120 % de nos objectifs en la matière, » a ainsi pointé Thierry Baril, le directeur des ressources humaines du groupe. Autre entreprise signataire, AG2R La Mondiale dont la direction régionale dit avoir déjà avoir consacré 538.000 euros depuis trois ans pour faciliter le retour à l’emploi des femmes de plus de 45 ans après un cancer. Mais aussi pour aider des actifs à se former aux métiers du numérique dans le cadre d’un partenariat avec le centre de formation Simplon.

Autre préoccupation pour Arcometal, fabricant de mobilier de restauration collective situé à Saint-Gaudens, en Haute-Garonne : dans un territoire qui subit l’éloignement de la métropole, l’enjeu est ici de recruter tout court y compris des gens qui ne sont pas du métier. L’entreprise mise pour cela sur le dispositif contrat d’avenir et a réussi à doubler ses effectifs, passant de vingt salariés en 2011 à quarante aujourd’hui. « Nous avons souhaité rejoindre le club pour représenter le Comminges et faire partager notre expérience de petite entreprise », indique Frédéric Mallet, le dirigeant.

Aider les quartiers prioritaires de la ville

L’un des enjeux majeurs de l’inclusion est donc bien de faciliter l’employabilité des publics fragiles, ce qui, même dans un territoire dynamique comme la Haute-Garonne, ne va pas toujours de soit. « Dans les quartiers prioritaires de la ville, seuls 7,3 % des chômeurs retrouvent un travail et le pourcentage ne dépasse par 4,7 % pour les bénéficiaires du RSA », assure Annick Sénat, la directrice territoriale de Pôle emploi. Pour ces raisons, vingt-trois entreprises du département s’engagent dès cette année en faveur de ces quartiers, dans le cadre d’une convention Paqte, initiative du Ministère de la cohésion des territoires.

« Nous espérons compter une centaine d’entreprises signataires d’ici la fin de l’année car les dix entreprises leaders en entraîneront d’autres, » a indiqué récemment le préfet de région Étienne Guyot. C’est déjà le cas d’Astéo, filiale du groupe Suez qui gère depuis le 1er janvier dernier le marché d’assainissement des eaux pluviales dans la métropole toulousaine. L’entreprise qui a engagé une importante campagne de recrutements indique que 10 % de ses effectifs est déjà issu des QPV [1] et que ce chiffre devrait atteindre 30 % d’ici la fin de l’année.
Béatrice Girard

Sur la photo : Dix entreprises de Haute-Garonne signent une charte d’engagement pour l’inclusion. Crédits DR.

P.S. :

En Haute-Garonne, les dix entreprises leaders pour l’inclusion et l’insertion professionnelle qui ont signé leur charte d’engagement avec l’État le 15 janvier 2020 sont :
AG2R La Mondiale, Airbus, Arcométal, BRAIXT, Djodem, Feel Object, Jimenez FVA, Groupe MC4, Suez, Valorem.

Notes

[1Quartier prioritaire de la politique de la ville

Source : https://www.touleco-green.fr/Dix-entreprises-de-Haute-Garonne-s-engagent-pour-l-inclusion,27955