Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

Avec le Water Tag, Mint Event communique 100% écolo

Pour annoncer l’ouverture du Metronum, la nouvelle salle des musiques actuelles à Borderouge début février, la mairie de Toulouse a choisi d’utiliser le Water Tag : des marquages éphémères à l’eau et à la craie. Un concept 100% écolo, créé par l’agence toulousaine Mint Event.

Et si on remplaçait les affiches et les flyers par des tags éphémères ? Ce concept tout droit venu des Etats-Unis vient de faire son apparition en Midi-Pyrénées, avec Mint Event. L’agence de communication événementielle toulousaine est en train de se restructurer autour de ce concept aussi innovant qu’éco-responsable. Le principe ? Utiliser l’espace public - rues, trottoirs, passages piétons, places, façades, abribus, stations de métro - pour communiquer sans impact sur l’environnement et sans dégradation de l’espace urbain.
Autodidacte de formation, Khadidja Hountondji, la directrice de Mint Event a fait ses gammes dans le culturel et l’événementiel dans des structures associatives et des collectivités dans le Sud-est avant de créer son agence en 2009, à Toulouse. De retour d’un voyage aux Etats-Unis, elle choisit la voie du street marketing écolo, avec le Water Tag. En 2013, Mint Event signe ses premières campagnes pour le Club USM de Montauban et Habitat Toulouse.

Ecologie oblige

« On a un pochoir avec un message et un logo et on marque les sols ou les murs à l’eau ou à la craie. Les marquages à l’eau se font à l’aide d’un nettoyeur haute pression qui les rend visibles grâce au contraste propre / sale », explique Khadidja Hountondji. Ecologie oblige, l’eau est récupérée aux Pont-Jumeaux dans un récupérateur d’eau de pluie de 550 litres. Le Water Tag se décline également en Chalk Tag ou marquage à la craie biodégradable, alternative qui permet de jouer sur une variété de sept coloris. « Les marquages à l’eau ont une durée de vie éphémère puisqu’ils disparaissent tout seuls au bout de quelques semaines ». Un concept carbone free innovant et séduisant mais, comme en régie publicitaire, qui dépend de la qualité et la disponibilité des espaces.

Un accord de principe de Toulouse Métropole

C’est au bout d’un an de lobbying, en août 2013, que Mint Event décroche le sésame : l’accord de Toulouse Métropole pour des campagnes financées par des acteurs publics ou semi-publics. « Montrer la démarche écolo-responsable du Water tag n’a pas été facile car les marquages étaient associés à des tags et les élus craignaient que la ville ne paraisse sale », raconte Khadidja Hountondji. Au final, le nouveau concept séduit car il permet de réduire les coûts en matière d’impression, d’achat d’espace ou de distribution de supports (une campagne de 50 marquages coûte 3000 euros HT), tout en ayant un fort impact sur le public et en préservant l’environnement.
Depuis la preuve du concept réalisée lors de l’ouverture du Metronum à Borderouge, plusieurs projets de campagne sont en cours de validation. L’agence a également déployé le Water Tag pour des animations de team building à destination des entreprises. Et pour son propre street marketing, un événement participatif est prévu auprès des toulousains au printemps.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Khadidja Hountondji, directrice de Mint Event, en train de poser un tag éphémère devant la gare Matabiau de Toulouse. Crédits : Hélène Ressayres Touléco.

2 Messages

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/Avec-le-Water-Tag-Mint-Event-communique-100-ecolo,12839