Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

À Toulouse, Goho fait le choix d’une mode écoresponsable

Une nouvelle marque vient de rejoindre la liste des créateurs textiles toulousains. Loin de la fast fashion, Goho et ses premiers polos basiques se positionnent sur un développement durable, local et une économie circulaire à partir de matériaux recyclés.

Une démarche écoresponsable de bout en bout… Les polos pour hommes Goho, lancés en ligne par Clément Lequime depuis octobre dernier, cochent toutes les cases de la RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Créée à Toulouse, la marque se fournit en coton Gots (Global organic textile standard) en provenance de Turquie. Ce label garantit l’origine biologique du textile. Les boutons et les étiquettes en polyester recyclé ou les écussons en fil recyclé complètent ce positionnement durable.

À cette conception écologique se superpose une fabrication à 95 % en Occitanie. Des circuits les plus courts possibles pour limiter l’empreinte carbone et revitaliser le tissu régional des entreprises de la confection. « Le fil de coton est produit au Portugal. Il est ensuite teinté et maillé chez Berlaine, à Roquecourbe, dans le Tarn. Puis la matière est envoyée à Jersey Créations, toujours dans le Tarn, qui fabrique les polos, avant de nous les envoyer à Toulouse. Les boutons, étiquettes et écussons, quant à eux, proviennent d’autres régions de France, faute d’avoir trouvé des sources équivalentes en Occitanie », explique le créateur de Goho, qui emploie trois personnes.

Soutien d’une association de protection des gorilles

Déjà entrepreneur et gérant d’Iblos Media, régie publicitaire spécialisée dans les medias sportifs, Clément Lequime a eu le déclic de la création de Goho pendant le premier confinement, en mars 2020. « À 37 ans, c’était le moment ou jamais de me lancer. Je suis fan de polo, une pièce intemporelle, polyvalente, décontractée ou habillée. Et je ne trouvais pas un produit qui me correspondait, simple, avec une coupe semi-ajustée actuelle. J’ai senti qu’il fallait que je crée ce projet écoresponsable dans un secteur, le textile, qui est aujourd’hui un des plus polluants de la planète », confie-t-il.

L’entrepreneur prospecte fournisseurs et usines de confection pendant quatre mois avant d’arrêter son choix. Il définit le gorille comme animal totem de la marque, repris dans l’écusson de ses polos, pour son côté « force tranquille, non agressif, contrairement aux idées reçues », dit-il. Clément Lequime décide en parallèle de défendre cette espèce en voie de disparition en reversant à Gorilla Association 1 % de son chiffre d’affaires. « Cet organisme français protège les gorilles au Rwanda et en République démocratique du Congo par des patrouilles anti-braconnage, la conservation de leur habitat naturel ou la sensibilisation des populations », détaille Clément Lequime.

Extension de la gamme

Après une première campagne de crowdfunding pendant l’été 2021, où Goho réunit quelques milliers d’euros, le créateur complète son financement par un apport personnel plus conséquent. En un mois depuis l’ouverture du site en ligne, il a vendu près d’une cinquantaine de polos. Il fabrique à la demande pour éviter des stocks coûteux et délétères pour la planète. Le seuil de rentabilité est fixé à 600 pièces, pour un objectif de chiffre d’affaires en 2022 de 80 000 euros. D’autres articles, tels des tee-shirts en coton bio ou des pulls en laine recyclée, devraient rejoindre la gamme écoresponsable.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Clément Lequime, créateur de Goho, veut proposer un vestiaire masculin standard en coton biologique ou matière recyclée. Crédit : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/A-Toulouse-Goho-fait-le-choix-d-une-mode-ecoresponsable,32507