Nos autres médias ToulÉco | ToulEmploi | ToulÉco TV | ToulÉco Tarn

A Montpellier, le Château de Flaugergues peaufine ses vins « durables »

Situé au cœur de Montpellier, le Château de Flaugergues vient d’acquérir la certification ISO 14001. S’inscrivant dans une démarche durable, les vendanges ont été cette année pour la première fois vinifiées dans une toute nouvelle cave durale.

« Investir dans le durable était à la fois évident et indispensable », introduit Pierre de Colbert, propriétaire du Château de Flaugergues. Entreprise familiale depuis 1696, le château de Flaugergues produit actuellement chaque année 160.000 bouteilles de grenache noir, syrah, mourvèdre, cinsault, merlot, marselan, arinarnoa et egiodola pour les rouges, et rolle, viognier et muscat à petits grains pour les blancs. 65% des bouteilles sont vendues à l’export dans 17 pays. Reprenant la suite de ses parents, Brigitte et Henri de Colbert, Pierre de Colbert compte moderniser l’entreprise familiale en inscrivant ses pratiques dans un mode d’agriculture raisonnée. « Ce qui m’intéressait, ce n’était pas tellement le tampon bio, mais d’adopter un management environnemental ».

C’est alors un processus long qui s’engage pour le vigneron, couronné par une certification ISO 14001 en mars 2017. Dans cette démarche de développement durable, les vingt-cinq hectares de vignes du domaine sont par exemple enherbés pour favoriser la biodiversité, et l’utilisation des pesticides est réduite au strict nécessaire. « Nous plantons également un rosier au pied de chaque rangée de vignes, car c’est un excellent indicateur pour les pucerons », détaille Pierre de Colbert.

Cap sur le label HVE

Le propriétaire de Flaugergues fait également construire une nouvelle cave tempérée grâce aux murs en béton cellulaire, un isolant qui assure une climatisation naturelle. « L’ancienne cave devenait exiguë et compliquée à mettre aux normes, notamment d’hygiènes ». Aujourd’hui, vingt-six cuves en inox trônent dans la nouvelle cave. « Réaliser un si grand volume dans un bâtiment classé monument historique était un véritable défi », relate l’architecte Sancie Matte qui a collaboré sur ce projet avec Ingévin, pour un investissement total d’1,8 million d’euros.

Mais c’est sur le management que se concentre les efforts de Pierre de Colbert, également adhérent de l’association Terr’avenir. « Nous sensibilisons l’ensemble des salariés à la gestion des déchets, à la préservation de l’environnement… Grâce à la nouvelle cave, nous réalisons de 40 à 50% d’économie d’eau, notamment sur la phase nettoyage des cuves. Nous avons également revu à la baisse notre empreinte carbone car nos vins ne sont plus stockés sur Béziers », ajoute le vigneron. Prochaine étape pour Flaugergues : décrocher le label Haute Valeur Environnementale (HVE), le plus haut des trois niveaux de la certification environnementale des exploitations agricoles. « Nous sommes soumis à un audit chaque année qui révèle cinq aspects sur lesquels nous devons nous améliorer. C’est un véritable engagement. C’est finalement la certification d’une entreprise avant d’être celle d’un produit ».
En 2016, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros.
Coralie Pierre

Sur la photo : Pierre de Colbert, propriétaire du Château de Flaugergues. Photo DR

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco-green.fr/A-Montpellier-le-Chateau-de-Flaugergues-peaufine-ses-vins,21875