ToulÉco Green

Publié le jeudi 3 septembre 2015 à 14h01min par Virginie Mailles Viard

Transistore, la première start-up née du Master Eco-Ingénierie de l’INP Toulouse

Le nouveau Mastère Spécialisé Eco-Ingénierie et Ingénierie du développement durable (MS EI-I3D) de l’INP Toulouse donne naissance à une entreprise qui lui ressemble. La start-up Transistore croise les disciplines pour faire émerger des solutions de transition innovantes.

La transition, un mot-valise, que la start-up Transistore a décidé d’ouvrir. Arnaud de Maria et Vincent Cathalineau ont réuni leurs parcours pour donner naissance à une start-up d’utilité publique et démocratique. Transistore, née de leur rencontre au sein du tout nouveau Mastère Spécialisé de l’INP Toulouse, veut être le lieu où la thématique de la transition se débattra au sens large. « Nous parlons de transition, sans adjectif. Il s’agit de comprendre que le changement est la clé qui permettra à la société de poursuivre son cheminement. » A la croisée des sciences cognitives, de la philosophie, des sciences de l’organisation et du développement durable, Transistore se penche sur les dynamiques des collectifs et des entreprises qui sont susceptibles de décupler l’impact des projets de transition. « Nous rassemblons des gens différents, mais qui veulent aller dans le même sens. Transistore est un amplificateur de signal, un traducteur capable de transformer le virtuel en actuel. »

Un test de transition à l’échelle du campus de l’INPT

La start-up, née dans le giron de l’interdisciplinarité du MS EI-I3D (Master spécialisé Éco-Ingénierie et Ingénierie du développement durable), veut passer des idées à l’action. « Sur une thématique donnée nous réunissons les chercheurs, les experts, les entreprises, le secteur de l’économie sociale et solidaire. Grâce à la variété de leurs points de vue, nous aidons nos bénéficiaires à traduire leurs aspirations en mots. Notre enjeu, c’est de modéliser leurs connaissances, jusqu’à trouver les clés qui nous permettent de concevoir une méthode et des outils sur-mesure. Nous sommes un facilitateur de la concertation, un coordinateur de la contradiction ! »

Transistore réalisera dès octobre 2015, un test de transition grandeur nature à l’échelle du campus de l’INPT. Il sera co-conduit avec les étudiants de la future promotion du MSEI-I3D, dans le cadre de leur projet long, et cherchera à intégrer l’ensemble des personnes de l’INPT (étudiants, associations, services, administration) et les partenaires extérieurs potentiels. Il rassemblera les acteurs clés des sept sites et traitera de la transition au sens large. « En abordant tous les aspects de la transition, en croisant les points de vue des experts, nous serons en mesure de déployer des solutions techniques innovantes. »

Le MS EI-I3D, première formation conçue conjointement par les sept écoles de l’INP Toulouse, forme depuis septembre 2014 des experts en conception interdisciplinaire et en ingénierie de spécialités nouvelles, comme l’éco-conception, l’empreinte carbone et l’écologie industrielle. Des enseignements qui ont été fondateurs. « C’est vraiment là que Transistore a émergé. Grâce aux sciences d’ingénierie des systèmes complexes, à l’épistémologie, à l’apprentissage des méthodes de co-construction. Tout ceci nous a permis de mesurer les enjeux du développement durable. »
Virginie Mailles Viard

Sur la photo de gauche à droite, Arnaud de Maria et Vincent Cathalineau.

Le Master Eco-Ingénierie de l’INP Toulouse s’adresse aux étudiants titulaires d’un Bac+5 et aux salariés dans le cadre la formation continue.
Plus d’infos sur : http://www.inp-toulouse.fr/fr/formation-initiale/offre-de- formations/masteres-specialises/mastere-eco-ingenierie.html.