ToulÉco Green

Publié le dimanche 25 février 2018 à 18h00min par Valérie Ravinet

Toulouse. Trois bailleurs sociaux lancent Coop’I.B. pour une meilleure qualité de vie à la Reynerie et Bellefontaine

Trois des principaux bailleurs sociaux de la place toulousaine s’unissent pour lancer l’initiative Coop’I.B. Objectifs : favoriser le mieux-vivre ensemble des habitants de la Reynerie et de Bellefontaine et revaloriser l’image dégradée de ces quartiers.

« A travers l’initiative Coop’I.B., nous mettons en lumière un autre visage des quartiers Reynerie et Bellefontaine », se réjouit Pascal Barbottin, directeur général de Patrimoine Languedocienne. Luc Laventure, directeur général de Toulouse Métropole Habitat et Jean-Paul Coltat, directeur général du groupe Les Chalets acquiescent : « nous avons dix ans de vie commune dans ces quartiers et des coopérations fréquentes ». La démarche Coop’I.B vient donner un nom et une ossature aux diverses actions conduites par les trois bailleurs, qui gèrent 3.636 logements à la Reynerie et Bellefontaine, représentant quelque 9.000 habitants. « Au cours des 10 dernières années, nous avons construit et rénové, avec des investissements de l’ordre de 90 millions d’euros. Nous menons maintenant une démarche concertée, positive et durable à destination des habitants ».

52 actions conduites en moins d’un an

Mieux-vivre ensemble, créer du lien, mais aussi faciliter l’insertion professionnelle et sociale, et donner de l’attractivité à des faubourgs rarement fréquentés par ceux qui n’y habitent pas. « En nous regroupant, nous rendons notre action plus efficace », poursuit Luc Laventure. Depuis avril 2017, 52 actions ont été mises en œuvre dans le cadre du projet « Un jour une action », initiées par les bailleurs des résidences Tintoret-Titien-Goya à Bellefontaine, en partenariat avec une trentaine d’associations. De l’organisation de petits déjeuners à celle d’ateliers en bas des immeubles, ces opérations ont attiré 300 habitants et donné naissance au projet « Animons Bellefont’ » en 2018, en réponse à l’appel à projet pour poursuivre l’initiative.

Coop’I.B. finance aussi dechet’n’toi, projet de sensibilisation à la gestion des déchets, avec la régie de quartier ; il donne lieu à la création d’une bande dessinée, avec la complicité du dessinateur Ström. Autre exemple : le soutien à hauteur de 9.400 euros de l’association Parle avec elles, qui œuvre pour la valorisation des femmes des quartiers populaires et organise le marché des créatrices, qui l’an dernier a réuni 50 créatrices et attiré 3.000 visiteurs. Ou encore l’association APSEM qui a permis à 75% des participants de décrocher un emploi stable ou une formation diplômante à la Reynerie.

360.000 euros pour 2018

Le budget d’investissement en 2017 s’évalue à 357.000 euros, une somme reconduite pour 2018, répartie en parts égales entre les trois bailleurs. « Nous ferons un bilan en 2019 », annonce Pascal Barbottin. « Mais d’ores et déjà, l’investissement ne s’arrête pas à financer les actions, nous apportons aussi notre aide aux associations pour qu’elles obtiennent des subventions ». Coop’I.B représente donc aussi un tremplin pour les associations impliquées, qui travaillent de conserve avec les bailleurs à l’animation sociale et culturelle.

« Quand on ne connait pas ces quartiers, on n’a pas envie d’y aller ; mais les personnels qui y travaillent y sont très attachés et n’ont pas envie de les quitter. Il y a ici plus de solidarité qu’ailleurs », conclut Jean-Paul Coltat.
Valérie Ravinet

Sur la photo : l’opération Fenêtre sur foot menée par huit bailleurs d’Occitanie a permis aux enfants de participer à plusieurs tournois de football, en partenariat avec les associations de quartiers. Budget annuel alloué par Coop’IB : 6.900 euros. – Crédits : Frédéric Lancelot