ToulÉco Green

Publié le jeudi 10 décembre 2015 à 22h00min par Aurélie de Varax

Solutions climat. Qui sont les pépites de la croissance verte ?

Dossier. Seconde partie

45%, c’est la part du secteur du bâtiment dans l’énergie totale consommée en Midi-Pyrénées. L’enjeu de la maitrise de l’énergie est donc prioritaire pour ce secteur. Des start-up innovent pour des économies à tous les étages.

Les économies d’énergies sont le premier enjeu du secteur du bâtiment qui caracole à 24% des émissions de gaz à effet de serre régionales et consomme 45% de l’énergie finale totale. Dans les bâtiments existants, la chasse au gaspillage est la priorité. Les idées fourmillent pour en faire un enjeu d’innovation.

Naelbox, une solution de gestion énergétique en temps réel développée par la start-up éponyme, cofondée en 2012 à Toulouse promet ainsi jusqu’à 30 % d’économies sur la facture énergétique. « Nous ciblons les bâtiments publics ou les locaux d’entreprises, qui dans les faits ne sont occupés qu’un tiers du temps mais continuent de consommer de l’énergie durant cette période », explique François Frossard, cofondateur et responsable du développement commercial. Naelbox est un système de comptage de la consommation énergétique des bâtiments via des objets connectés au réseau bas débit Sigfox permettant une gestion sur-mesure de la consommation. La phase pilote notamment chez Eiffage, La Poste, l’école des Mines d’Albi touche à sa fin et les premiers contrats sont en cours.

Optimiser et inventer

Pour le neuf, la norme est désormais le BBC, "bâtiment basse consommation". Pour accompagner les professionnels dans les bons choix énergétiques, le bureau d’étude toulousain Ecovitalis a créé un nouvel outil d’aide à la décision qui prend en compte la durée de vie du bâtiment. "Sur une durée de vie de 50 ans, l’entretien, la maintenance et les consommations énergétiques représentent actuellement 70% du coût global du bâtiment. L’outil permet de limiter la facture en faisant dès le départ des choix économes énergétiquement. L’entreprise vient d’ailleurs d’adapter l’outil avec un module dédié aux bailleurs sociaux" explique Jean-François Beauquier président d’Ecovitalis.

Quant au constructeur pyrénéen Naturadream, il anticipe déjà la réglementation 2020 avec son concept d’habitat passif en économie circulaire. Les déblais de terrassement sont revalorisés sur place. Les arches proviennent de structures aéronautiques vouées à la casse, les ciments de la valorisation de résidus de la métallurgie et c’est une couche de copeaux de bois issus de la valorisation de palettes qui sert d’isolant. Le béton de la voute est en filière courte et recyclable. Ce concept, compatible avec les plans d’urbanisme peut se décliner en habitat groupé urbain dans une logique de concentration foncière, de revégétalisation de sols artificialisés et de création de trames vertes. Un avant goût de la cité de demain ?
Aurélie de Varax

Sur la photo : le Natura Dome de Naturadream. Photo Naturadream.