ToulÉco Green

Publié le jeudi 16 mars 2017 à 13h29min par Aurélie de Varax

Simsoft 3 D va déployer son assistant virtuel sur la centrale hydroélectrique EDF de Camon en Comminges

Lauréate du Concours EDF Pulse Occitanie, le labégeois Simsoft 3D expérimentera son assistant virtuel fin mars, à l’usine hydroélectrique de Camon. Objectif : améliorer la performance des installations d’EDF en fiabilisant les opérations de maintenance.

Mettre en place un assistant virtuel qui facilite la mission des opérateurs de maintenance sur les barrages d’EDF, c’est le défi que comptent relever André Joly, Philippe Crespin et Leny Turmel, les co-fondateurs de Simsoft 3D. Crée en 2013 et implantée à Labège, la start-up est spécialisée dans le développement de produits logiciels à vocation industrielle. Elle vient d’être lauréate du Concours EDF Pulse dans la catégorie "performance industrielle" pour son projet co-construit avec les équipes d’EDF sur la centrale hydroélectrique de Camon à Labarthe-Rivière, en Haute-Garonne.
 
"Le besoin identifié par EDF était celui de l’amélioration des gestes métiers et la capitalisation du savoir-faire des anciens sur la partie production et d’accès immédiat à un assistant virtuel pour fiabiliser les interventions et les rendre plus sécuritaires", précise André Joly. En réponse, Simsoft 3D va tester sa solution logiciel SmartSIDO sur site à Camon. Dans les prochains mois, les techniciens seront équipés d’un smartphone relié à un assistant vituel fonctionnant en tactile et par la voix. Lorsqu’une question sera posée par les opérateurs, une réponse sera générée en temps réel ou une alerte sera dirigée vers le poste d’un expert pour qu’il remplisse une fiche de savoir-faire sur cette question. 

Un POC et un projet industriel

 
Le coeur de l’innovation développée par Simsoft 3D réside dans le développement d’un gestionnaire de dialogue permettant des interactions entre l’humain et l’ordinateur notamment par la voix. "Pour les industriels, c’est un moyen de gérer la relation entre deux domaines qui ont souvent du mal à échanger : l’ingénierie et les techniciens", souligne André Joly. "Ce qui nous a séduit dans ce projet, c’est ce concept innovant qui permet d’amener un réel appui à l’opérateur, en l’assistant de manière interactive par reconnaissance vocale dans ses activités de maintenance quotidiennes", précise Christian Caussidery, directeur de l’agence "Une rivière, un territoire, développement vallée des Pyrénées". L’objectif final est d’améliorer la performance des installations EDF en optimisant les interventions sur le terrain, et en capitalisant les gestes métiers.
 
Si le POC mené à Camon est fructueux, l’équipe de Simsoft 3 D pourra envisager avec EDF le déploiement de cette solution sur plusieurs installations de la région, dans un premier temps. "Nous connecter au monde de l’innovation en amenant nos équipes à travailler avec des start-up est une façon pour EDF Hydro de mettre l’innovation au service de ses enjeux de transformation et de performance", commente Marie Fabre, chargée du management de l’innovation chez EDF Hydro Sud-Ouest."Nous pouvons bénéficier du potentiel de ces start-up pour être challengé, pour simplifier et améliorer l’efficacité de notre fonctionnement, pour franchir un cap en termes de démarches « essais-erreurs » tout en impliquant l’ensemble des agents. Cela casse les codes hiérarchiques au profit de l’agilité".

Sur la photo : André Joly et l’assistant virtuel sur mannequin, entourés l’équipe de Simsoft 3 D à Labège. Photo DR.