ToulÉco Green

Publié le vendredi 29 janvier 2016 à 09h05min par Aurélie de Varax

Rezo Pouce, la Scic de l’autostop, s’allie à Transdev

Premier réseau d’autostop de France, la Scic montalbanaise Rezo Pouce vient d’officialiser son rapprochement avec Transdev. De quoi renforcer sa présence en région et accélérer son développement national. Elle cible 900 nouvelles communes en 2016.

Si la pratique de l’autostop n’a rien de nouveau, elle pourrait connaître un second souffle sur les territoires ruraux et périurbains où 20% des actifs rencontrent des difficultés de mobilité. Transdev, l’un des leaders mondiaux de la mobilité, a signé cette semaine un partenariat avec la Scic montalbanaise Rezo Pouce, à l’origine du premier réseau d’autostop organisé en France. « Ce partenariat va permettre à Rezo Pouce de démultiplier sa présence en s’appuyant sur les implantations locales de Transdev. C’est une opportunité pour favoriser la mobilité pour tous et redonner de l’autonomie aux personnes démotorisées » a indiqué Alain Jean, Fondateur de Rezo Pouce. Pour Transdev, c’est un moyen de combiner l’usage de la voiture partagée et son offre de transport urbaines et interurbaines.

Créé en 2012, Rezo Pouce s’est d’abord implanté dans 140 communes avec plus de 1700 utilisateurs dans les départements du Tarn et Garonne et de la Haute-Garonne comme l’explique Alain Jean : " le service est animé par chaque collectivité abonnée qui offre ce service gratuitement et nous verse une cotisation en fonction du nombre d’habitants. Rezo Pouce permet au conducteur et au passager de se rencontrer aux arrêts « sur le Pouce » et de voyager ensemble dans des conditions après inscription gratuite mais sur carte d’identité en mairie ou sur internet". Fort du succès de l’initiative, Rezo Pouce s’est structuré en Scic en 2015 pour étendre son développement en national via un réseau de dix ambassadeurs sur les territoires. D’ici fin 2016, elle prévoit d’être en place sur plus de 900 communes et de multiplier par 3 ou 4 le nombre de ses utilisateurs. Des objectifs que le rapprochement avec Transdev pourrait accélérer.

Premières cibles : Airbus et une application mobile

La première concrétisation de ce partenariat sur la région concerne la desserte des sites d’Airbus à Toulouse dont Transdev vient de remporter l’appel d’offre. Le Groupe s’est engagé avec Rezo Pouce à améliorer la visibilité et l’utilisation de l’autostop pour développer la mobilité douce et désengorger les parkings. ’Il faudra notamment lever le frein du temps d’attente estimé entre 3 et 8 minutes sur les stations" précise Alain Jean. Autre projet dans les tuyaux : le développement par Citiway, filiale de Transdev, d’une application qui sera disponible dès l‘automne pour favoriser l’accès au service et multiplier le nombre de Rezopouciens. Enfin, Alain Jean se réjouit de la forte implantation de Transdev à Narbonne qui va accélérer le développement du dispositif. "Fort de notre expérience sur plusieurs territoires notre force réside dans la duplication d’un modèle qui a fait ses preuves."

En 2016, la Scic qui compte quatre salariés, table sur 180.000 euros de budget dont une dotation de 30.000 euros de Transdev.
Aurélie de Varax

Sur la photo de gauche à droite : Brigitte Barèges, présidente du Grand Montauban ; Marie Josée Mauriège 1re Vice-Présidente du Conseil départemental du Tarn et Garonne ; Laurence Broseta, directrice générale France de Transdev et Alain Jean, porteur du dispositif. Photo Rézo Pouce