ToulÉco Green

Publié le jeudi 16 juin 2016 à 20h24min par Audrey Sommazi

Portet-sur-Garonne. Carrefour poursuit sa lutte contre le gaspillage énergétique

Carrefour est le premier distributeur français à avoir obtenu la certification ISO 50 001 sur le management de l’énergie en 2014. L’enseigne installée à Portet-sur-Garonne dresse un premier bilan.

Objectif premier : économiser l’énergie (une consommation générale à réduire de 30% d’ici à 2020). Pas une mince affaire lorsqu’il s’agit d’un géant de la distribution, en l’occurrence Carrefour. Éclairages, climatisation, frigos, fours. Il n’y a pas plus énergivore qu’un magasin de type hypermarché ou supermarché. L’enseigne est le premier distributeur français « estampillé » ISO 50.001, certification sur le management de l’énergie. « Il s’agit de management et non de performance », prévient Stéphane Amant, senior manager à Toulouse chez Carbone 4, cabinet de conseil spécialisé dans la transition énergétique et climatique, qui ajoute : « il faut se féliciter qu’un grand groupe international s’engage dans cette direction en amont de la loi de transition énergétique. Sans être précurseur au regard d’autres entreprises, Carrefour a mis en place un processus de d’amélioration continu qui doit déboucher sur des économies d’énergie. »

Aussi, les bonnes pratiques se déclinent dans tous les supermarchés du groupe, y compris à Portet-sur-Garonne. Et c’est Didier Méneghel, responsable du service technique, ambassadeur du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), qui vieille au grain. Il assure que la consommation d’énergie, en baisse de 9 % en 2013 pour cet hypermarché qui emploie 490 salariés, devrait continuer de décroitre. En 2015, l’hypermarché éclaire ses spots, ses éclairage d’accentuation plutôt, avec des lampes Led et s’apprête à le faire pour sa rampe centrale en juin.

Autre pratique : après les surgelés il y a quelques années, des meubles frigorifiques à portes devraient être installés sur le « froid positif » (les produits frais) conformément au texte d’une convention signée entre la grande distribution et le ministère de l’Ecologie. Quand ? Avant 2020, assure Didier Méneghel, sans donner davantage de précision. « Des rideaux de nuit ont été mis en place permettant de gagner 3 à 5 degrés dans le magasin », assure-t-il.

Gaz à effet de serre : -40 % en 2020

Concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, Carrefour s’est engagé à réaliser une baisse de 40% d’ici 2020 en favorisant notamment les modes de transports alternatifs. L’enseigne a annoncé le déploiement de 200 camions biométhane pour livrer certaines grandes agglomérations : Lille, Ile de France, Lyon, Marseille et Bordeaux, d’ici 2017. « Cet objectif est ambitieux. C’est un signe fort mais est-ce que Carrefour a sécurisé ses ressources pour approvisionner ce parc ? », s’interroge Stéphane Armant.

Toujours selon lui, un plan de réduction des émissions dans la grande distribution devrait prendre en compte le transport des marchandises mais aussi les déplacements des clients vers ces grandes surfaces commerciales situées en périphéries des villes et les fuites des fluides frigorigènes.

Audrey Sommazi
Photo DR