ToulÉco Green

Publié le jeudi 9 novembre 2017 à 14h41min par Aurélie de Varax

Perpignan. Digisol expérimente l’autoconsommation collective à l’échelle du quartier

Dossier autoconsommation - Quatrième partie

C’est une première en France. Le 1er juillet dernier a sonné le coup d’envoi de Digisol, une expérimentation d’autoconsommation collective sur mille logements autour de Perpignan, sur trois ans.

D’ici trois ans, mille logements - en immeuble collectif social ainsi qu’en résidence pavillonnaire -, pourront consommer et partager l’énergie solaire produite par leur installation solaire. Ce projet qui est lauréat de l’appel à projet organisé par l’Ademe "Système électrique intelligent" est porté par le bureau d’étude Tecsol à Perpignan, la start-up Sunchain ainsi que la SEM Roussillon Aménagement.

"Le problème du solaire, c’est son intermittence donc on ne trouve pas toujours une consommation suffisante aux moments des pics de production. Mais en répartissant entre plusieurs consommateurs, il y a un effet de foisonnement et l’on peut éviter ainsi d’avoir recours au stockage, souligne Ivar Houcke, directeur technique chez Roussillon Aménagement. 

Avec la technologie blockchain

Les bailleurs sociaux Office 66, Roussillon Habitat, OPH de la Communauté Urbaine de Perpignan et 3 F sont déjà engagés ainsi que les communes Rivesaltes, Millas et Le Boulou. Digisol prévoit également d’expérimenter le modèle sur des bâtiments patrimoniaux. Cinq cent kilowatts crêtes seront installés sur des bâtiments patrimoniaux du département des Pyrénées Orientales. Grâce aux innovations de la start-up Sunchain et du pôle de compétitivité Derbi, le projet intègre aussi la technologie blockchain qui permet de comptabiliser la production de son installation solaire et de consommer « sa production » à un autre endroit, comme une borne de recharge électrique.

"Ces expérimentations sont à grandes échelles mais restent pilotes", précise Ivar Houcke. Il reste notamment à préciser dans le modèle économique et le cadre réglementaire le coût du Turpe, le tarif d’utilisation des réseaux d’électricité, à verser à Enédis. 
A.de V.

Sur la photo : le Centre Technique Départemental des Pyrénées Orientales, premier bâtiment retenu dans le projet pour une installation de 100 kWc en autoconsommation mutualisée. Une convention tripartite CD66, Enedis et Sunchain a été ratifiée cet été. Photo DR.