ToulÉco Green

Publié le vendredi 9 juin 2017 à 08h15min par Aurélie de Varax

Paprec Chantiers rachète Ovalie recyclage et installe son leadership sur la région

Avec le rachat de Coved Servibenne et Ovalie Recyclage, le groupe Paprec devient le gestionnaire de déchets privilégié des acteurs de la construction. Sous une nouvelle bannière : Paprec Chantiers Sud-Ouest.

Début avril, le Groupe Paprec rachetait Coved Servibenne, une filiale de la Saur qui possède notamment un important centre de collecte et tri de déchets de chantiers au Sud de Toulouse. Une plateforme complémentaire de celle de Chantiers Paprec, située à Bruguières au nord de Toulouse. En rachetant Ovalie Recyclage, installé près de l’Union, et Ovalie Recyclage Atlantique à Pau, Paprec vient de prendre le leadership sur la gestion régionale des déchets de chantier de Pau à Nimes. Toulouse et sa grande couronne restant le poumon majeur.

« Après Gennevilliers (92), Wissous (91) et Marseille (13), nous créons Paprec Chantiers Sud-Ouest à Toulouse, notre quatrième site entièrement dédié aux déchets de chantier », précise Mathieu Breton, directeur de Paprec Sud-Ouest qui ajoute que « depuis quelques mois, l’activité construction est repartie autour de Toulouse portée par le Parc des Expositions, les perspectives de la Tour Matabiau ainsi que le fort dynamisme des constructions. » Actuellement le leader traite 3000 tonnes de déchets par mois pour six millions d’euros de chiffre d’affaires et compte passer à 3500 tonnes sous douze mois.

Plus de 80% des matières sont recyclées

Si la nouvelle organisation prévoit la fermeture d’Ovalie Toulouse, c’est pour rassembler les forces sur les sites au Nord et au Sud de Toulouse. Paprec Chantier va pouvoir monter en cadence avec des chaînes de tri spécialement développées pour les matériaux de chantiers. Alliant robustesse et technologie, elles séparent gravats, bois, ferraille, plastique et plâtre. « La directive européenne de 2008 puis la loi française sur la transition énergétique fixent comme objectif de recycler 70% des déchets du BTP en 2020. Nous proposons d’ores et déjà à nos clients un taux de recyclage proche de 90% » indique Mathieu Breton.

La collecte se fait dans des bennes séparées pour les déchets inertes (gravas) et les autres sont collectés mélangées sur les chantiers de taille moyenne pour être ensuite triés sur site. « Nous sommes un préparateur de matière, précise le dirigeant. Une fois trié, le plâtre et les panneaux de particules repartent chez des panneautiers, le carton des papetiers, le bois sera réutilisés pour les chaufferies urbaines et les granulats partent chez les concasseurs. » Une spécificité qui fait la fierté de Paprec : la production de CSR (Combustible solide de récupération) à partir de matières non valorisables comme le carton mélangé au polystyrène. Ce combustible alimente par exemple depuis six ans la cimenterie Lafarge de Martres-Tolosane.
Un bel exemple de cette économie circulaire inscrite dans les gènes de Paprec.
Aurélie de Varax

Sur la photo : le site de Paprec Sud-Ouest à Bruguières, au nord de Toulouse. Photo DR.