ToulÉco Green

Publié le jeudi 17 septembre 2015 à 16h21min par Aurélie de Varax

Naturadream veut démocratiser l’habitat bioclimatique

Lauréat de l’initiative « My positive impact » de la Fondation Nicolas Hulot, le Natura Dome® du pyrénéen Naturadream préfigure la maison de demain. Elle est bioclimatique, passive, en économie circulaire et se veut accessible à tous, y compris en habitat collectif.

Si Benoit Darré, le fondateur de Naturadream et concepteur du Natura Dome se définit comme un « ambassadeur de Gaudi », l’inspiration n’est pas éloignée non plus de l’artiste autrichien Hundertwasseur. « Chaque Natura Dome est un projet sur-mesure dans une démarche bioclimatique issue d’une technologie brevetée. Sa structure en arche se fond dans le paysage en utilisant toutes les ressources présentes pour magnifier le projet, » explique Benoit Darré.

L’entrepreneur a repris très jeune les rênes du Groupe Pomès-Darré, une entreprise de BTP reconnue depuis trois générations à Lalanne Trie dans les Hautes-Pyrénées qui compte 63 collaborateurs. Soucieux de donner un sens à ses produits et de capitaliser sur les savoir-faire du Groupe, il a conçu le Natura Dome dans une approche de construction passive en économie circulaire. « L’entrée de gamme se situe à 1150 euros du m2 hors taxe et correspond aux critères d’habilité du contrat de construction de maison individuelle (CCMI), » souligne le concepteur.

Économie circulaire et performance environnementale

Dans le projet Natura Dome, rien ne se perd. Les déblais de terrassement sont revalorisés sur place. Les arches proviennent de structures aéronautiques vouées à la casse, les ciments de la valorisation de résidus de la métallurgie et c’est une couche de copeaux de bois issus de la valorisation de palettes qui sert d’isolant. Enfin, côté béton, le coeur de métier du Groupe Pomès-Daré, Benoit Darré assure que « les matériaux utilisés pour la voute de 500 tonnes sont en filières courtes et recyclables. » Il prévoit d’utiliser des granulats recyclés dès que la filière sera en place. Résultat, cette maison séquestre jusqu’à 300 kg de carbone par m2 de surface, avec des besoins en chauffage et climatisation réduits. « La première maison Natura Dome de 180 m2 construite et habitée depuis décembre 2014, a consommé moins de 50 euros de granulés pour chauffer 630 m3 de volume intérieur, » énonce l’entrepreneur. Une consommation de l’ordre de 2 kw du m2 quand la limite du bâtiment passif est à 15 Kw.

Un concept adapté à l’aménagement urbain

Si le produit cible les cadres supérieurs seniors et peut se moduler sur du très haut de gamme, l’entrée de gamme est à 1150 euros du m2. Le concept, compatible avec les PLU (Plans locaux d’urbanisme) et POS (plans d’occupation des sols) a déjà séduit les architectes des Bâtiments de France. Il peut se décliner en habitat groupé urbain dans une logique de concentration foncière, de revégétalisation de sols artificialisés et de création de trames vertes. Avec huit projets à l’étude, Naturadream table sur un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros en 2016.
Aurélie de Varax

Sur la photo : le Natura Dome de l’entreprise Naturadream. Photo Naturadream.

1 Commentaire

  • Le 18 septembre 2015 à 07:55 , par GAUTIER

    j’aimerai être éclairée sur vos projets en cours car avec 8 projets en cours tabler sur 3 millions de CA vous avez de très beaux projets en perspectives.
    Tous nos voeux de réussite

Répondre à cet article