ToulÉco Green

Publié le jeudi 3 août 2017 à 18h29min par Aurélie de Varax

Montpellier. Ecocéan préserve et répare les écosystèmes marins

Troisième partie dossier « Croissance bleue » diffusé le 23 mai

Primé « PME remarquable » à Pollutec en 2016 dans la catégorie biodiversité, Ecocéan propose des solutions contre la surpêche et la destruction des habitats côtiers.

Ecocéan est un des pionniers du génie écologique en milieu côtier. Créée en 2003 par Gilles Lecaillon, un ancien chercheur de l’Université de Perpignan, l’entreprise déploie des solutions de restauration des écosystèmes marins en Méditerranée. Depuis 2008, fort de la directive-cadre stratégie pour le milieu marin qui fixe aux États européens un objectif de bon état écologique des milieux d’ici 2020, elle propose sa solution BioRestore.

L’objectif ? Capter des post-larves de poisson pour protéger leur survie en les élevant dans des aquariums jusque’ à sept centimètres, avant de les réintroduire en mer. « Les conditions de survie des bébés poisson passent alors d’une chance sur cent à sept sur dix », précise Gilles Lecaillon. C’est actuellement le second produit, Biohut, breveté et lancé en 2010, qui fait le succès d’Ecocean en valorisant les infrastructures côtières et portuaires comme nurseries à poissons.

Sept ports équipés de Biohuts en Occitanie

« Nos Biohuts sont des habitats pour poissons que nous installons sur les quais ou pontons et bientôt sur les digues. Ils sont fabriqués par un Esat basé à Sorède dans les Pyrénées Orientales, à partir de matériaux biossourcés et recyclés : du bois, de l’acier, des coquilles d’huiles, de la fibre de coco. » Leur rôle ? Accueillir les poissons, les nourrir et les protéger au moins aussi bien que lorsqu’ils étaient dans le milieu naturel comme l’a constaté le programme de recherche, doté de 200.000 euros, mené par l’entreprise depuis trois ans.

Ecocéan a équipé sept ports en Occitanie, tous dans la démarche port « propre » mais une grosse partie du chiffre affaires de l’entreprise (1,1 millions d’euros en 2016) est réalisé en tant que bureau d’étude pour accompagner la reconquête du milieu marin dans le cadre de gros projets d’infrastructures. En Occitanie, l’entreprise planche notamment sur le projet d’extension du port de Port-La-Nouvelle.
Aurélie de Varax

Photo Ecocéan.

Retrouvez-la quatrième et dernière partie du dossier le 1er juin : Toulouse. Mercator Océan est un catalyseur au service de la croissance bleue et verte".