ToulÉco Green

Publié le jeudi 4 août 2016 à 18h30min par Aurélie de Varax

Mobilité régionale. Près de mille bornes de recharges électriques seront déployées d’ici 2017

Article diffusé le 4 fevrier 2016

Coup d’envoi pour la mobilité électrique. Les représentants des syndicats d’énergies se réunissent ce vendredi pour ajuster le planning d’installation de 916 bornes de recharges électriques sur la région. La cible : fin 2017.

« C’est un projet dans une logique de fédération de notre région. L’idée est de recréer une liaison Toulouse Montpellier autour de la mobilité électrique un peu comme Pierre-Paul Riquet l’avait pensé avec le Canal du Midi », s’enthousiasme Arnaud Tournier, directeur général des services du Syaden, le syndicat départemental d’énergies de l’Aude. Le projet régional d’installation de 916 bornes de recharges pour véhicules électriques et hybrides d’ici fin 2017 est lancé et concernent actuellement neuf départements [1] et les deux métropoles Toulouse et Montpellier.

En avance sur le sujet avec l’élaboration dès 2014 d’un schéma d’implantation départementale, le Syaden en gère la coordination. Après le pilotage de l’appel d’offre sur l’installation et la maintenance remporté par Bouygues Énergies&Services mi-janvier, le syndicat de l’énergie audois et ses homologues des huits départements sont réunis ce vendredi à Rodez (Aveyron), pour travailler sur la coordination technique. « L’installation des premières bornes est prévue pour avril et nous devons finaliser le planning des cadences d’installation sur le territoire », précise Arnaud Tournier. Autres sujets sur le feu : le tarif d’utilisation du service ainsi que son nom et le logo commun.

Unir les forces pour mutualiser le risque et les coûts

Depuis avril 2015 le dispositif de bonus de 10.000 euros sur l’achat d’un nouveau véhicule électrique ou hybride contre la dépose à la casse d’un diesel fait des émules mais la fluctuation des prix du pétrole rend les prévisions de déploiement de la mobilité électrique difficiles. C’est pourquoi les syndicats d’énergies ont préféré unir leurs forces. « Nous ne savons pas où nous allons alors autant mutualiser nos coûts. Et nous avons intérêt à cette gestion commune pour que le réseau soit interropérable à l’ensemble des usagers de la région. » Concrètement, un système unique et mutualisé avec d’autres cartes de transport multi-modal devrait faciliter les recharges et transactions.

Une centaine d’installation de bornes sont prévues dans chaque département pour un coût global de l’opération de 14 millions d’euros. « Nous sommes financés à 50% par l’Ademe au titre des Investissements d’Avenir pour les bornes normales et accélérées (849 bornes) et à 30% pour les recharges rapides (67 bornes). Nous espérons des subventions de la région et étudions la possibilités de coupler les bornes à des ombrières photovoltaïques pour être dans la compensation énergétique et bénéficier de finances complémentaires », détaille Arnaud Tournier. Côté implantation, les sites sont choisis en lien avec ERDF pour s’assurer des capacités de charges.

Miser sur les entreprises locales

Parmi les cinq fabricants retenus pour le panel de bornes, trois sont des entreprises du Sud-Ouest : le Groupe Cahors (Lot), Ensto (Pyrénées Orientales) et Lafon (Bordeaux). « Nous avions précisé dans l’appel d’offres notre souhaite de travailler avec des entreprises de la région. C’est une opportunité pour elles car aucun opérateur n’a eu une commande de cette ampleur à ce jour, » souligne Arnaud Tournier qui ajoute que l’Aude sera sur des solutions régionales.
Côté installation, ce sont les entreprises du tissu local qui seront mobilisées, de quoi générer aussi de l’activité sur la région.
Aurélie de Varax

Sur la photo : les élus du groupement pilote du projet. De gauche à droite : Jean François Albespy, président du Sieda (Aveyron) ;Jean-Claude Bessou, Vice-Président du FDEL46 (Lot) ; Jacques Rigaud, président Hérault Energies ; Isabelle Ganiel, vice-présidente Montpellier Méditerranée Métropole ; Régis banquet, Président Syaden (Aude).

Notes

[1L’Ariège, l’Aude, L’Aveyron, le Gard, l’Hérault, le Lot, la Lozere, les Pyrénées-Orientales et le Tarn.

1 Commentaire

  • Le 8 février à 09:21 , par Rawson

    Il est temps de faire quelque chose, nous avons une voiture électrique, et on ne peut pas dire que notre investissement dans un tel véhicule soit récompensé.
    Pour exemple, l’aéroport de Toulouse-Blagnac ne compte que 3 places avec borne, dans le P1 donc le plus cher, pas de possibilité d’en réserver une quand on part en voyage. Les grandes surfaces autour de Toulouse, pire car pas de borne du tout alors que recharger pendant que l’on fait les courses serait un énorme avantage.
    Alors Messieurs, finissez les discours et agissez et vite, faites pression sur les propriétaires des grandes surfaces, des parkings etc…merci de votre aide

Répondre à cet article