ToulÉco Green

Publié le jeudi 5 juin 2014 à 15h00min par La Rédaction

L’État ordonne la destruction de parcelles de maïs OGM en Midi-Pyrénées

Le ministère de l’Agriculture a ordonné, ce mercredi 4 juin, la destruction de trois parcelles de maïs génétiquement modifié MON810 situées en Midi-Pyrénées. Ces cultures ne respectent pas la loi du 5 mai 2014 interdisant la mise en culture de cette variété de maïs OGM, produite par le semencier américain Monsanto.

La première parcelle est située en Haute-Garonne et a été détruite chimiquement le jour-même par son exploitant. Les autres parcelles concernées, appartenant à un même agriculteur, se trouvent dans le Tarn-et-Garonne et dans le Gers. Leur destruction doit intervenir dans les jours prochains. Un suivi sera ensuite mis en place pour s’assurer de l’absence de repousse, assure la préfecture de Midi-Pyrénées.

Selon un rapport de l’ONG Les amis de la Terre, le nombre de pays qui cultivent des OGM a diminué dans le monde pour la première fois en 2013, ceux-ci étant « de moins en moins bien acceptés ».