ToulÉco Green

Publié le jeudi 27 juillet 2017 à 21h45min par Aurélie de Varax

Lumin’Toulouse entend gérer le MIN de Toulouse dans une approche éco-responsable

Article diffusé le 20 avril 2017

Pourvoyeur de 900 emplois directs et 6600 emplois indirects, le Marché d’intérêt nationaml (MIN) de Toulouse s’offre une seconde jeunesse. Le délégataire choisi par Toulouse Métropole est le groupement Lumin’Toulouse. Objectif : performance et éco-responsabilité.

Le groupement Lumin’Toulouse, composé de la Semmaris (société gestionnaire du Marché International de Rugis), du Groupe La Poste, et de la Caisse d’Épargne de Midi Pyrénées, a été nommé gestionnaire du MIN de Toulouse et de la Zone Logistique de Fondeyre, le 13 avril dernier. Le projet, doté de 46,5 millions d’euros d’investissements dont 24 millions de dette arrangée par la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées avec l’aide de la Banque Postale, remporte l’appel d’offres de Toulouse Métropole dans le cadre de la délégation de service public lancée en juillet dernier. Opérationnel sur la zone dès juillet 2017, Il ambitionne de faire du site le hub incontournable de la logistique et de l’approvisionnement en produits frais de la région Occitanie.

Pour Stéphane Layani, Président du Marché International de Rugis, « la prise en mains pour vingt-deux ans de la concession du MIN de Toulouse et de la zone logistique de Fondeyre va faire bénéficier Toulouse des savoir-faire éprouvés dans la gestion de marchés de gros, l’innovation logistique et le développement de marques fortes et performantes. » Conformément à la volonté de Toulouse Métropole, Lumin’Toulouse entend allier la performance économique et une démarche éco-responsable.

Une exploitation performante et durable

L’ambition économique portée par le groupement est de tirer parti de l’émergence des nouveaux modes de consommation - éthique, respectueux de l’environnement, de la santé, voire du bien-être animal -, de l’essor du e-commerce alimentaire ainsi que de la tendance globale au raccourcissement des circuits et à la création de valeur sur la transformation.

Le tout, en répondant aux enjeux environnementaux et sociétaux comme la décongestion du centre-ville, la valorisation des déchets produits, la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’insertion sociale et le maintien d’une ceinture verte autour de la métropole.

Une volonté logistique éco-responsable

Au coeur de son dispositif, Lumin’Toulouse projette la modernisation de la zone logistique de Fondeyre qui sera gérée par Poste Immo (filiale du groupe La Poste) avec l’objectif de devenir le premier maillon de la chaîne de dernier kilomètre de la métropole toulousaine, grâce notamment à la création d’une zone de concentration/ditribution pour les produits secs et pour les produits frais froids, à destination du centre-ville. Un ensemble immobilier durable et innovant et certifié HQE de 18700 m2 est prévu pour un montant d’investissement de près de 30 millions d’euros. La gestion durable des déchets ainsi que la lutte contre le gaspillage sont au coeur du dispositif comme les transports propres et la performance énergétique. La plateforme intégrera la réception et les envois de manière locale, nationale et internationale) ainsi que la distribution du frais, en créant de nouveaux débouchés pour les producteurs et en favorisant la vitalité des commerces de bouche.

Lumin’Toulouse devrait générer plus de 300 millions d’euros de chiffres d’affaires dans le vingt prochaines années. Conscient que l’émulation crée la stimulation, le projet accompagnera également des projets de start-ups, à l’instar de la pépinière-incubateur à succès rungis&Co. Si tout semble magnifique sur le papier, rendez-vous dans un an pour un premier bilan.
A de V.

Photo DR.