ToulÉco Green

Publié le mercredi 2 octobre 2013 à 17h42min par Virginie Mailles Viard

Les lauriers durables de Planète Bureau

Après avoir été primée au festival Cler Obscur sur le salon Pollutec de Lyon, la websérie à énergie positive Planète Bureau, remporte la deuxième place du concours Ensemble, chassons le gaspi !. Retour sur une success story vertueuse. 


« On va y arriver ! On va y arriver ! » Mais à quoi ? A sauver la planète. C’est le credo de Marguerite Verdier, responsable du développement durable dans une entreprise, dans la websérie Planète Bureau. Au milieu de ses collègues de travail, la folie douce de Marguerite Verdier s’immisce dans les gestes du quotidien : moins de stress, moins de produits phytosanitaires, moins de bouteilles d’eau… Mais un jardin de bureau, des ampoules basse consommation, du covoiturage.

Dans cette courte fiction humoristique - chaque épisode dure environ quatre minutes - gravitent autour de Marguerite des personnages qui nous ressemblent, pétris de bonnes intentions, mais très attachés à leurs - mauvaises - habitudes. Et c’est le noeud autour duquel tourne Planète Bureau : comment pousser le directeur général, le corpulent Monsieur Gerbier, à manger sainement, à mettre en place les directives du Grenelle, la norme ISO 26000… Les luttes qui se déroulent dans ce huis-clos d’une entreprise sont révélatrices des enjeux qui attendent la société au sens large. Les épisodes de la websérie sont autant de fables sur les errances et les éclaircies qui composent le quotidien d’une entreprise en quête d’une place au soleil du développement durable. Pas angélique pour autant, et pas moralisatrice pour un sou, Planète Bureau a l’intelligence de ne pas donner de leçon, mais de tenter de trouver des solutions.

Les experts comptables plébiscitent Planète Bureau



C’est cette vertueuse alchimie qui vaut à la websérie son succès. Après le salon Pollutec de Lyon en 2012, elle est sélectionnée cette année parmi les "1000 pionniers qui changent le monde", et vient de recevoir le second prix au concours Ensemble, chassons le gaspi ! organisé par l’Oeuf de nos Villages, un groupement d’éleveurs responsables.

Créée en 2010, par la réalisatrice Florence Dottin-Alma, Laurence Le Blevec de l’agence Pollens, et Daniel Luciani de l’agence Icom, Planète Bureau - 100% midi-pyrénéenne ! - conquiert désormais les instances nationales du développement durable. Comme le Comité 21, un réseau d’entreprises, de collectivités, d’associations, engagé dans la mise en œuvre opérationnelle du développement durable. Ou encore le Congrès national de l’ordre des experts comptables, qui se tient du 2 au 4 octobre à Dijon, et qui diffusera deux épisodes de la série aux 1300 experts présents. L’Institut de formation de l’environnement (Ifore), du ministère du Développement durable, prend lui les treize films de Planète Bureau dans sa mallette pédagogique.

Diffusion dans les cinémas



Des perspectives qui réjouissent Laurence Le Blevec, « On sort du bois ! Planète Bureau humanise le discours sur le développement durable, ses personnages sont emblématiques de notre comportement. Et les épisodes abordent des sujets peu connus, comme celui des TIC et de leur impact sur l’environnement. » Des épisodes systématiquement accompagnés d’une fiche ressources, avec des chiffres clés. « Notre but est de rendre les gens acteurs, sans être rébarbatifs, mais de leur donner envie de changer de comportement », poursuit Laurence Le Blevec

Les collectivités trouvent également dans Planète Bureau de quoi alimenter leur politique à l’égard du développement durable. C’est le cas dans le Bas-Rhin, où des épisodes sont diffusés dans les cinémas lors de la semaine de réduction des déchets. « C’est une œuvre de sensibilisation qui s’adresse à tous les citoyens. Nous touchons un public très large, parce que c’est une fiction humoristique sur des sujets sérieux. Nous cherchons des partenaires financiers pour avancer sur de nouveaux sujets, notamment sociétaux, sur la diversité, le handicap », ajoute Laurence Le Blevec. La websérie, entièrement tournée en Midi-Pyrénées et disponible sur internet, est soutenue par plusieurs agences environnementales : l’Ademe, l’Arpe, et l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

Virginie Mailles Viard

2 Commentaires

  • Le 3 octobre 2013 à 09:24 , par Franck Chatelain

    Bravo à toute l’équipe de Planète Bureau qui dépense depuis plusieurs années une énergie folle (pour le bien de notre planète !) à développer et à faire connaître la saga Planète Bureau.

    Petite précision : l’ADEME Midi-Pyrénées a contribué à l’écriture des scenariis en apportant des informations et des chiffres validés à l’échelle nationale et a co-financé plusieurs épisodes.

  • Le 3 octobre 2013 à 19:07 , par Frédérique

    Excellent choix que Planète Bureau ! Cette web-série intelligente et drôle mérite d’être connue et reconnue, car elle contribue à faire progresser quelques idées et comportements plus durables au bureau. Bravo !

Répondre à cet article