ToulÉco Green

Publié le vendredi 8 avril 2016 à 16h41min par Mathilde Bou

Les Anedd 2016 de Toulouse Business School récompensent huit projets à la pointe du développement durable

Huit projets ont été élus ce jeudi par un jury professionnel et les étudiants de Toulouse business school, à l’occasion des dixième Assises nationales étudiantes du développement durable, organisées autour du thème « les nouveaux business model ».

Lancées par Toulouse Business School en 2007 sous l’impulsion de l’association étudiante « Bureau du développement durable » (B3D) et co-organisées par des étudiants de l’école de commerce de Toulouse, les Assises nationales étudiantes du développement durable (Anedd) ont fêté ce jeudi 7 avril, leur dixième anniversaire. Une manifestation qui avait pour thème fédérateur « les nouveaux business models » et comme parrain, un pionnier du genre : Tristan Lecomte, co-fondateur de l’entreprise de commerce équitable Alter Éco et président du projet de compensation carbone Pur Projet.

Entre conférences et tables rondes, la manifestation a accueillie la cérémonie des éco-awards qui récompensent chaque année les projets les plus innovants en matière de développement durable et d’innovation. Les « Grands prix » dotés de 1000 euros sont décernés par les étudiants de TBS et les « Prix Coup de cœur », dotés du même montant, par un jury de professionnels.

Goodeed et Café des Spores lauréat de l’éco-award entreprise

Le Grand prix a récompensé le projet Goodeed, un site web permettant aux utilisateurs d’utiliser les revenus des publicitaires générés sur internet, afin de financer des dons. L’internaute peut choisir de financer un vaccin, un repas ou la plantation d’un arbre. Et c’est l’association Café des Spores qui a reçu le prix Coup de cœur du jury pour son projet visant la culture de champignons dans le marc de café recyclé - pleurotes ou shiitakés-, le tout dans une démarche zéro déchets, locale, circulaire et solidaire.

Pavephonies et CleanCup reçoivent l’Éco-award étudiant

Les étudiants ont choisi Pavephonies, pour son projet de festival musical gratuit, solidaire et responsable labellisé « ecofest », au profit des sans-abris, avec un reversement des bénéfices au Secours Populaire. Le Prix Coup de cœur du jury est revenu à Cleancup, un projet qui propose aux entreprises, institutions et campus universitaires de remplacer l’usage de gobelets plastiques jetables par des gobelets écologiques réutilisables.

La mairie du séquestre et les Hautes-Pyrénées lauréats des éco-awards collectivités

Pionnière de la tarification progressive sur l’eau, La mairie du Séquestre dans le Tarn a reçu le Grand prix dans sa catégorie. Mise en place en 2009, elle propose d’indexer le prix de la part communale des factures d’eau sur le volume consommé. Elle récompense ainsi le petit consommateur et incite le gros consommateur à réduire sa consommation. Le prix Coup de coeur du jury est revenu au Comité départemental de développement économique des Hautes-Pyrénées pour sa plateforme innovante de financement participatif Ha‐Py‐Invest. Plus de soixante porteurs de
projets du territoire (associations et entreprises), ont été identifiés pour la valeur sociale et environnementale de leurs projets susceptibles d’éveiller l’intérêt des crowdfunders. Quatre projets sont déjà en ligne.

Nouveauté 2016 : L’éco-Eward recherche

Deux étudiants chercheurs ont été récompensés dans cette nouvelle catégorie : Enguerrand Blondiaux pour son programme de recherche sur le recyclage du CO2 en molécules azotées utilisées comme engrais, pesticides ou solvants. Et Gwenaël Roudaut pour sa thèse sur l’engagement des entreprises cotées françaises dans la RSE.
M.B. et A.de.V.

Sur la photo : les représentant des huits projets lauréats des éco-award 2016. Photo Hélène Ressayres.