ToulÉco Green

Publié le jeudi 28 mai 2015 à 19h41min par Virginie Mailles Viard

Le paysage : un outil puissant, sous-utilisé ?

Sous l’impulsion du Ministère de l’Écologie lancé dans une reconquête des paysages, la Dreal Midi-Pyrénées publie : « Paysages de Midi-Pyrénées : de la connaissance au projet ». L’ouvrage propose aux élus une autre façon d’envisager l’homme et son territoire.

Ni guide classique, ni atlas, « Paysages de Midi-Pyrénées : de la connaissance au projet », est un ovni dans la panoplie des outils à la disposition des élus et des territoires. Et c’est sans aucun doute ce qui fera de cet ouvrage collectif réalisé par l’union régionale des CAUE (Conseil d’Architecture d’urbanisme et d’environnement) de Midi-Pyrénées et la Dreal (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) Midi-Pyrénées, une aide et un secours précieux à l’heure des grandes décisions politiques et citoyennes sur les métamorphoses des territoires réalisées sous les fourches caudines de la transition énergétique. Qu’est-ce qu’un paysage pour ceux qui le contemplent, ceux qui l’habitent, ceux qui le vivent ? Ceux pour qui il est la matière première d’une industrie, d’une agriculture. Comment décider du tracé d’une autoroute, de l’installation d’un parc éolien ? Des choix qui auront des implications sur la vie actuelle des habitants, et sur les générations futures.

Transmettre un paysage dans le cadre de la transition énergétique

"Notre rapport au paysage est à la fois fusionnel et distant", analyse Sylvie Brossard-Lottigier, en charge des territoires, sites et paysages à la Dreal. « Les identités paysagères régionales sont multiples et diversifiées. Le paysage est à la fois quelque chose de concret et d’insaisissable. Nous en avons une perception subjective : on ne peut pas séparer la réalité physique des lieux, de la perception que l’on en a. » Alors, comment aborder ses éventuelles transformations, de quel socle disposent les élus ? Notre époque vit un tournant : les objectifs de biodiversité, de trame verte et bleue placent les citoyens et leurs élus dans une relation responsable à leur territoire. Puisque, explique Sylvie Brossard-Lottigier, « Le paysage est à la fois un cadre de vie, et répond à la façon dont une société aménage son territoire. » Autrefois extérieur à celui qui le contemple, pris dans sa dimension pittoresque, « digne d’être peint », le paysage revêt dans cet ouvrage de nouveaux atours. Il renverse la vision commune : le paysage nous regarde et nous questionne.

La particularité de notre rapport au territoire en Midi-Pyrénées

En ouvrant aux élus cette dimension subjective, presque métaphysique, l’ouvrage permet de travailler autour d’un socle commun. Il est un outil de construction collective, afin « d’articuler paysage et projet » qui prend en considération la vision de tous. Et les contradictions. « Il faut penser que chacun aborde le territoire par rapport à son expérience, sa culture, son métier. Le paysage est comme un vêtement que l’on habite, qui suit nos mouvements. Le toucher, c’est abîmer notre espace, notre personne. Or nous devons prendre conscience de l’usage que nous avons. On le considère comme le prolongement de nous-même, une ressource à notre disposition, et… ce qui n’est pas nous. » La région Midi-Pyrénées, caractérisée par sa forte dimension agricole, se distingue par ses deux massifs, le Massif Central et les Pyrénées, et la Garonne. Mais nous avons également « une culture du paysage véhiculée par le tourisme : nous sommes une des premières régions de voyage pour les urbains. Ils ont une vision pittoresque du paysage, et la résistance face à la transformation est majoritairement urbaine. Là, la nature devient un élément de compensation de la ville. »

Adressé aux élus, « pour les aider à développer une conscience de la relativité des points de vue, « Paysages de Midi-Pyrénées : de la connaissance au projet » effeuille les strates nécessaires d’une initiation aux paysages. Connaître, et reconnaître les 46 entités paysagères, pour agir par le paysage. Pour, termine Sylvie Brossard-Lottigier, « donner aux élus l’envie de se saisir du paysage. Ils ont le devoir de transmettre durablement le territoire et d’engager un débat sur cette transmission. Nous voulons leur donner les outils pour le regarder physiquement, afin de construire un projet d’autonomie énergétique. »

Virginie Mailles Viard
Photo : un village en Comminges crédit photo VMV

Pour télécharger Paysages Midi-Pyrenees : de la connaissance au projet, rendez-vous sur : http://www.midi-pyrenees.developpement-durable.gouv.fr/paysages-de-midi-pyrenees-de-la-connaissance-au-a10947.html