ToulÉco Green

Publié le jeudi 5 mars 2015 à 20h46min par Nathalie Malaterre

Le groupe des Chalets multiplie les innovations dans l’habitat

Spécialiste du logement social, le groupe des Chalets n’envisage plus aucun programme sans prendre en considération l’habitat dans sa globalité. De fait, il innove pour le bien vivre comme dans la construction. Le développement durable comme maître d’œuvre.

En inaugurant fin février sa petite résidence de logements sociaux de Lacaugne, dans le Volvestre, Le groupe des Chalets voulait surtout mettre en avant sa capacité d’innovation. Un leitmotiv pour cette entreprise dédiée à l’habitat social depuis 1949. Elle s’attache à innover aussi bien dans les modes d’habitat que dans les modes constructifs. Tout en suivant dans le temps les projets puisque les Chalets conçoivent et gèrent les logements élaborés en partenariat avec les collectivités locales demandeuses. « Nous allons attendre deux ou trois ans les retours de consommation des logements de Lacaugne pour éventuellement étendre la technique béton, paille, bois à d’autres programmes », indique Jérôme Farcot, le directeur de la maîtrise d’ouvrage du groupe.
L’objectif-là consistait à une approche « dans leur globalité thermique » des logements afin d’améliorer leur confort et leur consommation d’énergie, tout en étant respectueux de l’environnement. Une démarche développement durable qui a incité au choix de la paille, produite localement, pour l’isolation de même que de poêles à granulés – eux aussi produits en région – et de ballons d’eau chaude thermodynamiques. Tout est réfléchi : « Nous essayons de trouver des solutions de confort, de préservation de l’environnement et de circuit court jusqu’au bout de la chaîne », précise Jérôme Farcot en évoquant le programme de Nègrepelisse dans le Tarn-et-Garonne où un distributeur de granules est installé au sein d’une résidence de 27 logements pour en faciliter l’usage.

Valeurs d’économie sociale et solidaire

Voire, dans certains cas, les solutions émergent des habitants. Car le groupe des Chalets s’est aussi lancé dans l’habitat participatif. Comme à Balma ou à Toulouse dans le quartier de la Cartoucherie. Là, les logements sont imaginés avec les futurs occupants. La dynamique était un peu la même quand a été lancé la résidence du Lion, rue Stalingrad à Toulouse. Carpe Diem, association qui œuvre pour l’autonomie des personnes handicapées, a contacté les Chalets pour inventer un nouvel habitat où la mixité consisterait à faire vivre dans un même immeuble des gens valides et invalides. « Cette initiative nous a plus car elle correspond exactement aux projets que nous aimons monter », rappelle Jérôme Farcot. Le groupe signe pour six logements insérés dans un ensemble de 24 où tout est adapté au handicap moteur lourd. La domotique en rescousse pour garantir un maximum d’indépendance aux locataires handicapés. Ce qui a renchéri de 8% le coût de la construction.
Pour autant les Chalets sont prêts à réitérer l’expérience, à l’issue d’une phase d’observation des conditions de vie : « Nous ferons des adaptations si nécessaire sur les prochains programmes », poursuit Jérôme Farcot. Mis en location à la mi-mai, ces appartements intelligents doivent apporter un contrôle relatif de son environnement par l’habitant qui dès lors, n’est plus stigmatisé. En lien donc avec la politique du « bien vivre ensemble » et de lutte contre l’exclusion qui place « l’habitant au cœur » de chaque résidence. Les perspectives d’avenir sont évidentes sur le segment senior. En attendant, le groupe des Chalets, 230 salariés pour 87,6 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2013, se penche aussi sur le bien vivre en son sein et sur son impact sur l’environnement. En juin prochain, c’est sa démarche RSE qu’il va inaugurer.
Nathalie Malaterre

Sur la photo : inauguration de la résidence Lacaugne. De gauche à droite : Jean-Louis Halioua, Vice-Président de la Communauté de Communes du Volvestre, commission Habitat, François SIMON, Vice-président de la Région Midi-Pyrénes, Maryse Vézat-Baronia, Conseillère Générale du Canton de Rieux-Volvestre, Jean-Marc Esquirol, Maire de Lacaugne et Pierre Fronton, Président de la SA des Chalets. Photo : les Chalets.