ToulÉco Green

Publié le jeudi 25 février 2016 à 16h32min par Aurélie de Varax

Le Sicoval et GRDF renforcent leur partenariat pour la transition énergétique

Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, étudier l’émergence de solutions biogaz sur le territoire et la faisabilité de la mobilité au bioGNV. Ces trois axes sont au coeur de la convention signée le 19 février par le Sicoval et l’entreprise GRDF.

Si l’avenir est au mix énergétique sur les territoires, encore faut-il en explorer tous les potentiels, y compris celui du gaz. Le Sicoval et GRDF viennent de signer une convention de partenariat, pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments du territoire, accélérer la production de biogaz et l’approvisionnement en carburant bioGNV (Gaz naturel véhicule).

« Nous avons les connaissances sur les solutions gaz. Nous pouvons alimenter les collectivités sur les nouvelles technologies de solutions gaz et notamment celles en complémentarité avec les énergies renouvelables, » précise Thierry Gless, directeur clients territorial sud-ouest de GRDF. L’entreprise apportera gratuitement son expertise au Sicoval dans le cadre de la rénovation de 42 bâtiments publics et sera également un appui à la rénovation de 400 logements de particuliers par an, d’ici 2017, dans le cadre de l’opération Rénoval.

Etudier une filière d’injection de biométhane dans le réseau

Les deux partenaires visent également l’émergence de solutions biogaz sur le territoire reliées au réseau GRDF. « Nous avons une subvention ministérielle en tant que lauréat de l’appel à projets ministériel Territoires à énergie positive pour une croissante verte mais également lauréat du programme zéro déchets. Le gaz est pour nous une des solutions techniques en terme de valorisation des déchets et production d’énergies renouvelables. Nous avons souhaité nous rapprocher de ceux qui ont l’expertise pour étudier la possibilité d’une filière biométhane », a souligné Gérard Bollet vice-président du Sicoval en charge de la transition écologique.

GRDF s’est engagé à fournir une étude de faisabilité pour déterminer les gisements méthanisables ainsi que les endroits du réseau où l’on pourrait injecter des volumes.

Cap sur le bioGNV

Le carburant GNV émet 20% de CO2 de moins que l’essence et 80% de particules fines de moins que le diesel. Quant au bioGNV ou biométhane carburant, il émet 80% de GES de moins que l’essence. Développer la mobilité au bioGNV sur le territoire, c’est selon Gérard Bollet « l’utilité la plus prometteuse de cette filière biogaz en émergence ». GRDF accompagnera donc le Sicoval dans le développement de l’utilisation du GNV puis, à l’avenir, du bioGNV pour les besoins de mobilité lourde et à terme les particuliers.

« L’important est d’avoir des gens intéressés. Potentiellement avec le Parc de véhicule de Belberaud, la flotte de ville du Sicoval, une zone d’activité comme Innopole, le marché existe », assure Thierry Gless. Et d’ajouter : « A GRDF, nous considérons que 75% du gaz utilisé pourrait être du biogaz en 2050 car nous avons l’ambition du facteur 4. » Reste donc à prouver la faisabilité de cette filière prometteuse d’injection de biométhane dans le réseau.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Gérard Bollet, vice-président du Sicoval en charge de la transition écologique et Thierry Gless, directeur clients territorial sud-ouest de GRDF lors de la signature du partenariat le 19 février. Photo Sicoval.