ToulÉco Green

Publié le jeudi 22 février 2018 à 15h10min par Aurélie de Varax

Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Tenergie s’associent pour accélérer la transition énergétique en Occitanie

Face à l’évolution du secteur de l’énergie, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Tenergie signent un partenariat de partage de compétences pour proposer des projets d’énergies renouvelables compétitifs aux entreprises et collectivités.

C’est désormais une certitude : la transition énergétique passe par les territoires et elle ne se fera pas via des monopoles mais par les alliances entre acteurs. C’est la raison d’être du partenariat signé fin janvier entre la banque mutualiste Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, via sa filiale CAPG Energies Nouvelles et le producteur d’énergie indépendant Tenergie, très implanté dans le Sud de la France. « Avec Tenergie, nous partageons la vision qu’il faut partir des territoires pour développer de nouveaux projets sur les énergies renouvelables - biomasse, photovoltaïque et solaire - et il faut les développer dans une vision de territoire en associant tous les acteurs : citoyens, collectivités, entreprises », a expliqué Jean-Paul Mazoyer, directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.

Dans le contexte d’évolution rapide du solaire au niveau technique et tarifaire avec une baisse spectaculaire des tarifs de rachat par les opérateurs qui ouvre la porte à de nouveaux modèles comme l’auto-consommation collective, le Crédit Agricole s’est tourné vers un partenaire industriel pour apporter plus de compétence et de technicité. « Nous apportons notre capacité à développer des projets, à obtenir des autorisations, à construire ces projets et à les exploiter dans la durée et le Crédit Agricole qui accompagne déjà 40% des acteurs du territoire territoire apporte la puissance financière et son réseau territorial », complète Nicolas Jeuffrain, président de Ténergie. De quoi faciliter donc l’identification des projets cibles et la mobilisation des financements souvent conséquents.

Collectivités et entreprises dans le mil

Face à la concurrence massive et à la consolidation du secteur initiée par les géants de l’énergie, cette alliance constitue une nouvelle voie permettant à Tenergie qui exploite déjà 679 centrales solaires et éoliennes principalement dans le Grand Sud, de rester compétitif tout en maintenant son indépendance et sa proximité régionale. Les deux acteurs ciblent en priorité les collectivités et les entreprises via des projets d’installations photovoltaïques sur les lieux de consommation : toitures, hangars agricoles, ombrières… mais aussi de la biomasse et de l’éolien. « Nous sommes ans une logique non hégémonique mais de partager l’effort énergétique, y compris avec des confrères partageant notre vision, pour mettre en oeuvre des solutions plus compétitives pour la transition énergétique des territoires, » ajoute Nicolas Jeuffrain. L’énergie produite par le solaire dans le Gers, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées Atlantiques est déjà moins coûteuse que celle importée depuis le réseau national.

Pour les deux partenaires, l’avenir d’ici trois ans est au développement de l’auto-consommation collective grâce au déploiement des solutions numériques de partage de l’énergie et à un prix de revient qui devrait encore largement baisser. Enfin ce projet compte participer à l’ambition Repos fixée par le conseil régional. « Nous avons la capacité de proposer des solutions avec un intérêt économique réel. Nous visons des territoires à énergie positive sous dix ans », assure Nicolas Jeuffrain.
A. de V.

Photo 1 : Nicolas Jeuffrain, président de Ténergie et Jean-Paul Mazoyer, directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne. Photo DR.
Photo 2 : La centrale de Saint Clar financée par le Crédit Agricole. Photo DR