ToulÉco Green

Publié le jeudi 2 mars 2017 à 10h52min par Aurélie de Varax

Lauréate du Concours EDF Pulse, Ioterop compte moderniser la maintenance nucléaire

Ioterop fait partie des lauréats de la première édition du Concours EDF Pulse Occitanie. L’innovation primée repose sur l’amélioration de la maintenance nucléaire grâce à des objets connectés nouvelle génération.

Créée à Montpellier en 2016 par trois anciens d’Intel, la start-up Ioterop s’est spécialisée dans la création d’une nouvelle génération d’objets connectés interopérables, gérables à distance et sécurisés. Elle vient d’être lauréate du Concours EDF Pulse Occitanie 2017 dans la catégorie « Territoire durable » pour son projet d’amélioration de la maintenance et de la remontée des anomalies, en contexte nucléaire.

« La Centrale de Golfech a des automates historiques qualifiés en sûreté depuis plus de quarante ans qu’on ne peut pas modifier. Ils fonctionnent parfois de façon très manuelle avec des opérateurs qui relèvent des paramètres physiques », détaille Hatem Oueslati, directeur général et co-fondateur d’Ioterop. « Notre solution est d’installer des caméras connectées intelligentes pour remonter les données et les anomalies de ces appareils, les connecter entre elles et ajouter des capteurs ». Grâce au Concours EDF Pulse, l’équipe lauréate va passer à l’expérimentation concrète dès le mois de mars. « Nous allons bâtir un POC (ndlr Proof of concept) sur quelques cas d’usage à Golfech », précise le dirigeant. « Et si cela marche, nous pourrons installer de nouveaux capteurs et tout sera centralisé sur une centrale de gestion. »

La force de l’Open innovation

Pour la sûreté nucléaire, ce projet peut apporter une réponse fiable et sécurisée sans avoir à modifier les équipements historiques. Un besoin identifié par le Groupe EDF que ce dernier a su porter à la connaissance des réseaux de l’innovation régionaux à travers la dynamique d’open innovation impulsé par la démarche EDF Pulse. « Nous sommes incubé au BIC de Montpellier et au LRI (Languedoc Roussillon Innovation) et nous avons eu l’occasion d’assister à une présentation d’EDF Pulse où les organisateurs du concours nous ont expliqué les besoins qu’avaient les équipes des sites EDF. Il y avait en particulier ce sujet sur l’amélioration des solutions historiques de maintenance, » raconte Hatem Oueslati.

Les co-fondateurs de Ioterop se rendent alors à Golfech pour échanger avec les agents de la Centrale et bâtir un projet autour du logiciel IWO développé par la start-up. « Nous avons une solution vraiment innovante qui est sous l’égide de l’Open Mobile Alliance, l’organisme qui a construit le standard de l’internet des objets. Grâce à nos caméras connectées, nous allons transformer des informations visuelles observées sur les équipements existants en informations analysées. »

Pour EDF, l’enjeu est clé, comme le souligne Nicolas Brouzeng, le directeur de la centrale de Golfech : « il s’agit d’innover pour améliorer nos process et nos performances, revoir nos modes de fonctionnement pour faire mieux, plus sûr, plus simple, en intégrant plus rapidement le numérique dans tous nos métiers. En commençant par un premier projet avec Ioterop qui concernera le suivi d’automatismes, nous introduirons davantage de surveillance à distance et la mise à disposition en temps réel d’informations à l’intervenant. Nous sommes convaincus que cette start-up a su écouter nos besoins et que nous pourrons développer des solutions techniques ensemble. Ce sera une collaboration fructueuse pour Ioterop comme pour EDF Golfech. »