ToulÉco Green

Publié le mercredi 12 février 2014 à 21h37min par Virginie Mailles Viard

La plate-forme Garonne Fruits se la joue local

Garonne Fruits s’installe dans le paysage de l’agriculture de proximité. Avec « Jouons local », la plate-forme promeut ses producteurs et guide le consommateur vers les produits de son territoire.

Le groupe Le Saint, basé dans le Finistère, développe depuis quelques années des plate-formes dans l’ouest de la France. Depuis 2013, le groupe breton renforce sa présence en Midi-Pyrénées. Il a acquis récemment les activités des sociétés toulousaines Roucaud, Dutech, Francescon et la société tarbaise Garcia. Elles portent dorénavant les couleurs de Garonne Fruits, filiale du groupe Le Saint. Et sont regroupées sur une plateforme de 8000 mètres carrées à Castelnau d’Estrefonds (31). Cette réunion et cet ancrage territorial permettent de répondre à l’exigence d’une production de proximité que s’est fixé le groupe. « Nous voulons aller du producteur à l’assiette du consommateur", explique Nicolas Rivaloen, acheteur chez Garonne Fruits. 


La plate-forme Garonne Fruits propose du multi-frais, fruits et légumes, également des produits de la marée, des fleurs et des plantes. Elle dessert les collectivités, les restaurants, les cuisines centrales des écoles, des CHU. Et également la grande distribution, toutes enseignes confondues. La stratégie de Garonne Fruits est de tisser prioritairement un réseau avec les producteurs locaux. « Nous l’appelons la politique de l’escargot : à l’image des cercles de sa coquille, nous allons chercher d’abord le produit au plus proche de chez nous. Ce qui a du sens en termes de logistique et de coût du transport. Ceci répond également aux besoins des clients, qui ont besoin de connaître l’origine des produits. Et pour les grandes surfaces c’est une bonne communication que de pouvoir afficher une production locale. Nous travaillons avec une cinquantaine de producteurs régionaux. » L’entreprise emploie une centaine de personnes et vise un chiffre d’affaires en 2013 de 21 millions d’euros.



Etiquetage « Jouons local »

Une opération d’étiquetage et d’emballages communs « Jouons local », réfléchie en concertation avec les producteurs partenaires de Garonne Fruits, incarne cette démarche. Une opération gagnant-gagnant pour Stéphanie Bruno Massarini de Novapom, producteur de pommes, installé dans le Tarn-et-Garonne.« Dans un marché fluctuant, nous réalisons tous ainsi des économies, en travaillant avec une plate-forme locale. Et nos marchandises gagnent avec "Jouons local", une identité. » Sur les 20 000 tonnes de pommes produites par an chez Novapom, 800 tonnes partent sur la plate-forme de Garonne Fruits.

 De l’autre côté de la barrière, la grande distribution bénéficie grâce à cet affichage, de l’effet positif d’un marketing axé sur la proximité.

Si la priorité est le local, en fonctionnant par cercles, Garonne Fruits ne s’interdit pas d’aller au delà d’un seuil géographique. Une approche qui permet de proposer aux clients une grande variété de produits. Cette stratégie sert autant la plate-forme que les producteurs analyse Stéphanie Bruno Massarini. « C’est un partenariat qui nous ouvre des portes. Notre produit n’est plus seul, il est valorisé par la présence des autres produits. » Les producteurs de Garonne Fruits bénéficient des 16 entreprises du groupe réparties sur le territoire national, et peuvent élargir ainsi leur champ de distribution.

En 2012, le groupe Le Saint a réalisé un chiffre d’affaires de 225 millions d’euros.

Virginie Mailles Viard