ToulÉco Green

Publié le jeudi 18 décembre 2014 à 15h18min par Virginie Mailles Viard

La Région lance Innov Bio, un nouvel appel à projets dédié à l’agriculture Bio

Pour stimuler la matière grise de l’agriculture verte, Innov Bio veut soutenir des actions locales et innovantes. Les candidats ont jusqu’au 12 mars 2015 pour déposer leur dossier.

L’augmentation de la demande bio est une tendance lourde, voulue par de plus en plus de consommateurs et incitée par l’ensemble des acteurs publics. Pour que l’agriculture biologique soit porteuse de davantage de plus-values, la Région doit aller au-delà des aides au maintien et à la conversion des producteurs. Il faut renforcer le marché local et penser demain à l’aune d’un marché en croissance de 5% par an.

Il faut voir donc loin et c’est pour soutenir la recherche et l’innovation en agriculture Bio que la région lance Innov Bio. Les opérateurs économiques impliqués dans l’agriculture bio sont incités à structurer les filières bio régionales, et les groupes d’agriculteurs bio seront soutenus dans leurs projets innovants. La structuration du marché bio local est nécessaire pour accompagner vertueusement le développement en cours de l’économie agroalimentaire bio, une activité où l’innovation et l’expérimentation doivent être soutenues.

75.000 euros seront attribués aux projets sélectionnés

Au delà du soutien direct qui sera apporté aux projets sélectionnés, cet appel à projets est un activateur, un remue-méninges destiné à des acteurs qui ne manquent pas d’idées, de projets. On peut en attendre un bel effet levier en terme d’emplois puisque l’agriculture bio en prodigue en proportion bien plus que l’agriculture conventionnelle.

Cet appel à projets s’inscrit dans un ensemble de mesures exposées dans le plan « Bio- 2014-2020 ». Ce plan régional démontre le volontarisme de la Région en la matière, malgré les atermoiements passés de l’État et le climat de refroidissement des finances publiques. La maîtrise des budgets européens lui étant acquise, c’est une nouvelle donne qui s’ouvre pour la région. Un guichet unique pour les porteurs de projets mais aussi un autre style de gouvernance reposant sur la mobilisation des acteurs de la filière. Cet appel à projets y contribue.

Aux côtés de cette démarche, la Région encourage une prise de conscience large du public avec par exemple le label « Territoire Bio Engagé » qui valorise l’engagement des collectivités qui s’investissent dans une démarche de conversion bio. Une vision qui veut diverger de l’approche passée plus centralisée aux mains de l’État et qui paraît bien coïncider avec la réforme territoriale en route. A ceci près que jusqu’à présent les politiques agro-alimentaires sont menées en partenariat avec l’Aquitaine alors que c’est avec le Languedoc que la région va convoler. A l’instar du pôle de compétitivité Agrimip Sud-Ouest Innovation ou de la bannière « Sud Ouest France ».

Virginie Mailles Viard