ToulÉco Green

Publié le jeudi 10 avril 2014 à 15h31min par Aurélie de Varax

La Fibre Câline honore le « Made in Midi-Pyrénées »

Une collection d’articles de layette raffinés qui incarne avec exigence les valeurs du développement durable, à commencer par une confection 100% Midi-Pyrénées. La jeune marque « la Fibre Câline » a la fibre éthique et écologique.

Le « Made in France » fait des émules, surtout dans le secteur de la puériculture. On rêve de matières douces et bio et d’un produit réalisé par une couturière près de chez soi, épanouie et bien traitée. Un modèle à l’opposé de 99,9% des filières de textile de puériculture d’aujourd’hui, pour la plupart délocalisées au Portugal ou en Turquie, quand ce n’est pas en Asie. C’est ce qui a conduit Hervé Croquette à créer La Fibre Câline, il y a deux ans, une marque de layette et d’accessoires tout beau, tout bio et dont 91 à 95% de la valeur ajoutée du produit est créée et valorisée en Midi-Pyrénées. Jusqu’ici distribuée exclusivement sur internet et sur des salons, la jeune marque fait son entrée cette semaine chez Max et Violette, une boutique pour enfants du quartier Saint-Cyprien, à Toulouse.

Une confection 100% made in Midi-Pyrénées

« Je voulais offrir au client une traçabilité totale de mes produits et construire une filière aussi respectueuse que possible sur les plans environnementaux et sociaux, tout en contribuant à maintenir une filière textile en Midi-Pyrénées. » Hervé Croquette a mis la barre haut. Le coton bio des articles La Fibre Câline est acheté au Portugal ou en Turquie et les teintures sont labellisées Oeko-Tex qui garantit leur innocuité. Certains tissus sont tissés dans des ateliers dans le Nord de la France et à Lyon mais côté confection, tout est réalisé dans le triangle d’or : Toulouse, Albi, Castres. « La styliste est à Albi et je travaille avec une entreprise d’insertion et des entreprises de travail adapté (ESAT) à Toulouse, Colomiers et Castres. » Enfin la confection de certains articles comme les gigoteuses est entièrement confiée à une couturière indépendante issue de la coopérative d’activité « Régate ».

Vous l’aurez compris, La Fibre Câline porte haut les valeurs du développement durable et d’une économie sociale et solidaire. Pas étonnant donc qu’elle ait remporté en 2012 le prix du « meilleur projet de développement durable » au concours Créactiv’.
Avec une croissance de 15% pour son second exercice et son entrée dans une boutique toulousaine, la jeune marque a fait la preuve du concept. Prochaine étape : le lancement de son propre atelier de confection en partenariat avec d’autres acteurs du textile. Celui-ci ainsi qu’une boutique partagée intègrerait la structure en création "Mundo-Les Ateliers", à Castres. Rendez-vous donc au printemps 2015.
Aurélie de Varax
Sur la photo : Hervé Croquette, fondateur de La Fibre Câline. Photo : La Fibre Câline.