ToulÉco Green

Publié le jeudi 2 avril 2015 à 21h30min par Aurélie de Varax

L’Essentiel, le premier portail de l’ESS, se déploie depuis Toulouse

Le secteur porteur de l’économie sociale et solidaire, 10% du PIB, a désormais son portail multimédia : l’Essentiel. Deux experts toulousain des médias ambitionnent de mettre ce secteur multi-visages à la portée de tous en quelques clics. Et rêvent à terme d’une market place.

Pour Franck Demay, la fin de l’aventure TLT n’aura été qu’un tremplin. En lançant l’Essentiel, le premier portail de l’économie sociale et solidaire, cet expert des média et ardent militant associatif - il a lancé TVSOL puis TVESS -, a enfin trouvé un terroir à sa mesure : l’entrepreneuriat social. Co-créé en novembre 2013 sous forme de SAS par Frank Demay et le fondateur de l’agence Image et communication Jean-Jacques Batty, l’Essentiel est « un pure player d’ambition nationale qui donnera la parole à l’ensemble des quatre familles de l’économie sociale et solidaire - les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations -, »dans une version transversale et fédérative," détaille Frank Demay.

Avec 10% du PIB, 223.000 entreprises et près de deux millions et demi de salariés et 600.000 emplois générés d’ici 2020, le secteur économique de l’ESS s’est doté via la loi de juillet 2014 d’un cadre juridique et structurel propice à son déploiement. Reste donc à « conforter son positionnement et favoriser la visibilité d’un secteur qui touche à tous les domaines socio-économiques pour permettre un changement d’échelle ». L’Essentiel arrive donc à point nommé pour offrir un accès clair aux actualités du secteur et à ses acteurs via une base de données classée par critères de proximité et de secteur.

« Il faut cinq ans pour activer le modèle économique »

Le projet toulousain mise sur la coopération et l’interaction. Présenté à la Chambre nationale de l’ESS créée il y a deux mois, il le sera bientôt auprès du Conseil supérieur de l’ESS en voie de constitution. Sur les rangs aussi les Cress, chambres régionales, et toutes les têtes de réseau du secteur. Parallèlement un réseau de soixante contributeurs professionnels est à l’oeuvre pour couvrir les actualités du territoire.

Outre les entrées publicitaires, Franck Demay détaille le modèle économique qui repose sur trois volets : « une agence de presse et de la documentation sur abonnement, des services de communications associés disponibles au dernier trimestre 2015 : formation online notamment pour le secteur de l’éducation nationale, relations presse, media training et une bourse d’emplois ». Pour 2016, les dirigeants planchent sur une plateforme d’achats responsables valorisée par de la communication associée. Créée sur fond propre, le média devrait basculer en SAS SCIC d’ici septembre avec l’entrée au capital social d’acteurs publics et privés à hauteur de 100.000 euros. Une innovation dans le secteur des médias. La viabilité économique est attendue pour fin 2016.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Franck Demay, président de l’Essentiel. Photo Kevin Figuier.

1 Commentaire

Répondre à cet article