ToulÉco Green

Publié le jeudi 28 avril 2016 à 18h04min par Aurélie de Varax

L’Ademe et la CCI veulent mobiliser 600 entreprises dans la maitrise de l’énergie

Publié le 10 décembre 2015

Il s’appelle « Energie compétitivité ». Ce plan régional concocté par l’Ademe et la CCI Midi-Pyrénées a l’ambition de mobiliser 600 PME/PMI dans la maitrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables. Soit 35% des sites industriels de Midi-Pyrénées.

Et si la maitrise des dépenses énergétiques était gage de compétitivité pour les entreprises ? Cette conviction qui anime l’Ademe et la CCI France vient de les conduire sur la voie d’un accord cadre ambitieux pour les territoires. Dénommé « Energie compétitivité », le plan régional sera signé début 2016, avec l’espoir d’entrainer le conseil régional dans le projet. « Nous tablons sur 800.000 à un million d’euros avec un accompagnement à 50% par la puissance publique sachant que l’accord vise 35% des sites industriels de Midi-Pyrénées », confie Jérôme Llobet qui coordonne le projet au sein de l’Ademe. Quel est l’objectif ? Mobiliser 600 entreprises industrielles, des PME et PMI, dans un programme ambitieux de maitrise de l’énergie.

Un dispositif pilote

L’idée ne sort pas du chapeau à l’heure de la Cop 21. Elle s’appuie sur les résultats d’un dispositif pilote menée par l’Ademe et la CCI dans le Lot dès 2008. Plus de 200 entreprises ont été sensibilisées soit 80% des consommations d’énergies industrielles du département. « Après la visite d’un expert énergie, on a observé une baisse des consommations d’énergie de 5% avec un potentiel de 20%, voire plus, » précise Jérôme Llobet. La fonderie d’aluminium Diace a bénéficié de ce dispositif. En investissant dans des équipements plus performants énergétiquement, le poste énergie a diminué de 20% permettant à l’entreprise de gagner un point et demi de marge. Ce lien entre maitrise de l’énergie et création de valeur est tout l’enjeu du programme, comme le souligne Jérôme Llobet. « 75% des entreprises visitées ont vu leur résultat net augmenter de 10 à 30% dans la mise en oeuvre d’un projet de maitrise de l’énergie ambitieux. » D’où le souhait d’étendre le dispositif à l’ensemble du territoire midi-pyrénéens en tablant sur 600 entreprises mobilisées d’ici trois ans.

Cibler les PME/PMI du territoire

« Comme opérateur de l’Etat, l’Ademe est le bras armé de la politique publique en matière de transition énergétique. Nous sommes en changement d’échelle, il faut généraliser et trouver des méthodes nouvelles qui donnent envie aux petites entreprises d’entrer dans cette dynamique. S’appuyer sur les CCI est le moyen de les toucher », a souligné Bruno Lechevin, président de l’Ademe. Le dispositif mis en place avec la CCI du Lot sera donc étendu aux autres départements sachant que la priorité réside dans les solutions d’urgence très rentables et peu onéreuses comme l’installation de compteurs sur les machines.

Outre la maitrise de l’énergie, le programme cadre prévoit aussi l’accompagnement des entreprises sur des solutions d’énergies renouvelables comme l’achat groupé de panneaux photovoltaïque et sur l’économie circulaire via le déploiement du logiciel « Actif » développé par la CCI de Montauban. Classé « pépite national » par la CCI France, ce logiciel dédié à la gestion des flux territoriaux va d’ailleurs être déployé dans l’ensemble des régions.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Bruno Lechevin, président de l’Ademe et Didier Gardinal, président de la CCI Midi-Pyrénées.