ToulÉco Green

Publié le jeudi 30 novembre 2017 à 09h55min par Aurélie de Varax

Depuis Montpellier, La Menuiserie Collaborative envoie du bois 

Accéder à un atelier tout équipé pour le travail du bois, c’est tout l’enjeu de la Menuiserie Collaborative qui a pris ses quartiers à la Zac Tournezy, à Montpellier. Depuis mi-novembre, la Scic est ouverte aux professionnels, mais aussi aux particuliers.

La Menuiserie Collaborative a mûri pendant deux ans dans la tête de Yoann Lapeyronnie et d’Olivia Liesse. Ouverte aux professionnels depuis le 15 novembre à Montpellier, elle sera également accessible aux particuliers dès le 1er décembre. Plus de 1000 m² équipés de machines souvent très coûteuses pour les artisans sont déjà à disposition des professionnels du bois moyennant loyer. Les deux fondateurs de la Menuiserie Collaborative ont pu trouver tout le soutien nécessaire dans l’écosystème entrepreneurial pour construire cette menuiserie sous statut de Scic, société coopérative d’intérêt collectif, première du genre en Occitanie.

Incubé à Alter’incub après avoir participé à la Yess académie en 2015, La Menuiserie Collaborative a également pu compter sur le soutient de Synersud, de la BPI, de Transfert LR, de l’Airdie d’IéS, d’un prix Pépite LR ou d’une bourse French Tech. « Nous avons 50% d’emprunts bancaires au crédit coopératif et à la Banque populaire du Sud et une subvention de la Région Occitanie ». Au total, 300 000 euros d’investissements auront été nécessaires à la création de ce lieu collaboratif. « Le projet a créé un réel engouement auquel on ne s’attendait pas » confie Olivia Liesse.

Un espace pour mutualiser équipements et compétences

L’idée est de mutualiser les compétences et les machines. « Nous allons par exemple faire installer en janvier un centre d’usinage CNC. Cette machine permet de découper le bois en 3D pour y façonner une pièce avec une rapidité et une précision imbattable ». Une machine jusqu’alors réservée aux industriels. « L’idée de cette menuiserie c’est aussi d’accompagner les artisans vers la transition numérique », appui Olivia Liesse.

Pour les pros comme pour les particuliers, l’accès à La Menuiserie Collaborative se fait via la location de l’espace, ponctuellement ou en résidence. « Les particuliers peuvent accéder aux établis à partir de cinq euros de l’heure. Pour leurs gros projets, ils peuvent prendre un abonnement au mois ou à l’année et s’ils le souhaitent, ont aussi la possibilité d’utiliser les machines stationnaires ou bénéficier de formations. Les professionnels peuvent aussi venir ponctuellement pour dix euros de l’heure, s’affilier au mois ou à l’année ou même devenir résidents ». En pleine finition de leur aménagement, Yoann et Olivia espèrent attirer cinquante professionnels la première année et autant de particuliers et souhaite passer à trois cents d’ici trois ans.
Coralie Pierre

Photo DR