ToulÉco Green

Publié le jeudi 5 février 2015 à 17h54min par Aurélie de Varax

Enercoop Midi-Pyrénées prépare une transition énergétique citoyenne

Décentraliser les moyens de production énergétique, miser sur le 100% renouvelable et les projets citoyens. La jeune SCIC Enercoop Midi-Pyrénées révolutionne la question énergétique.

Pari gagné pour Johann Vacandare et Loïc Blanc les porteurs du projet Enercoop Midi-Pyrénées. La SCIC du même nom vient d’être fondée avec deux missions : développer les énergies renouvelables sur le territoire et créer des circuits courts producteurs consommateurs. En France, elle est la neuvième coopérative régionale indépendante du réseau Enercoop. Lequel a été fondé au lendemain de l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence en 2005. Ce fournisseur compte désormais plus de 18.000 consommateurs et 11.000 sociétaires sur l’ensemble de l’Hexagone.

D’ailleurs, c’est auprès des 2000 abonnés de la région, des collectivités et des professionnels, qu’était étudié depuis 2012 la faisabilité d’une coopérative régionale. Un projet soutenu financièrement par la Région, l’Ademe, la Fondation Macif et Midi-Pyrénées Active. Suite à l’appel à souscription pour collecter les fonds propres lancé en novembre, 107.000 euros ont été réunis auprès de plus de 130 sociétaires. « Nous sommes au-delà de l’objectif fixé. Des particuliers, des collectivités, des acteurs privés se sont mobilisés. La preuve que notre territoire est mûr pour s’approprier la question énergétique dans un projet citoyen et coopératif. », s’enthousiasme Loïc Blanc.

Bientôt un incubateur régional de projets citoyens

"Nous sommes là pour être rentables et 100% des résultats financiers seront affectés à des projets de maîtrise des consommations et de développement des énergies renouvelables." D’un côté la SCIC offre des prestations de service pour favoriser la maîtrise des consommations d’énergie et accompagner la contractualisation avec Enercoop de nouveaux producteurs d’énergie. De l’autre, elle facilite le développement et le financement de projets citoyens de production. Grâce notamment à deux fonds nationaux auxquels le réseau Enercoop contribue : Énergie Citoyenne Développement et Énergie Partagée Investissement. Elle pourra aussi investir dans des projets en propre ou montés avec des partenaires. Plusieurs sont déjà dans le pipe en Midi-Pyrénées, dont un projet très avancé en photovoltaïque sur le Larzac. Et la coopérative planche sur un projet d’incubateur régional de projets citoyens.

Concernant la fin des tarifs réglementés d’électricité pour les professionnels et les collectivités au 1er janvier 2016, "nous aurons une nouvelle offre dès ce printemps", annonce Loïc Blanc. "Nous répondons déjà à de nombreuses sollicitations afin d’alimenter des bâtiments municipaux comme des écoles ou des crèches par de l’électricité 100% verte." Avec trois recrutements prévus en 2015, la jeune SCIC prévoit de réaliser 120.000 euros de chiffre d’affaires. Un résultat appelé à doubler d’ici 2017.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Johann Vacandare et Loïc Blanc, les porteurs du projet Enercoop Midi-Pyrénées. Photo Kevin Figuier pour ToulÉco.