ToulÉco Green

Publié le jeudi 29 juin 2017 à 17h17min par Aurélie de Varax

ECLR accompagne une trentaine de projets citoyens de production d’énergie en Occitanie

Bras armé de la région et de l’Ademe, le réseau ECLR accompagne les projets citoyens de production d’énergies renouvelables en Occitanie. Comme le parc solaire de Luc-Sur-Aude près de Carcassonne.

Voilà deux mois que le réseau ECLR, Énergies citoyennes Locales et renouvelables, a étendu ses actions à l’ensemble de la région après avoir fait ses gammes en ex-Languedoc-Roussillon. Membre du réseau national Énergie Partagée, la structure est désormais le bras armé de la région et de l’Ademe pour promouvoir et accompagner les projets citoyens de production d’énergies renouvelables de moins de 250 kilowatts crètes.

"Suite au premier appel à projet de la région et de l’Ademe en 2014, les onze lauréats choisis sollicitaient souvent la coopérative Enercoop Languedoc Roussillon pour avancer dans la structuration de leur projet, un portage que la jeune coopérative ne pouvait assumer seule", raconte Alenka Doulain, animatrice du réseau. Un montage financier a donc été trouvé entre l’Ademe, la Region via le fonds Feader et Enercoop LR pour créer une structure dédiée : ECLR. "Actuellemnt nous sommes en capacité d’autofinancement à hauteur seulement de 20%", confie la responsable. Le réseau a déjà mis sur pied sept projet et en accompagne actuellement une trentaine dont la plupart ont été lauréats des deux appels à projets régionaux de 2014 et 2016.

Des citoyens acteurs-investisseurs sur le territoire

Il faut dire que le modèle séduit de plus en plus, qu’il soit porté par des collectivités, des groupes de citoyens ou des agriculteurs, dupliquant ce qui se passe en Allemagne ou encore au Danemark. "En Allemagne, une étude a montré que 50% de la production d’énergies renouvelables est assurée par les citoyens, les acteurs locaux ou agricoles", rappelle Alenka Doulain. "Ces exemples nous montrent qu’une alternative est aujourd’hui possible et que la participation active de chaque citoyen-enne est un facteur de réussite. Ce nouveau modèle facilite l’appropriation des enjeux liés à la transition énergique et permet aux territoire de profiter des retombées financières".

Inauguration en septembre du projet de Luc-Sur-Aude

Initiative communale portée par l’association 123 Soleil et accompagnée par ECLR, la centrale au sol de Luc-Sur-Aude près de Carcassonne sera raccordée au réseau dès septembre. Le parc produira 320.000 kilowatts heures par an, soit la consommation (hors chauffage) des 220 habitants de la commune. La commune est le porteur de projet initial. Les citoyens qui ont investi au capital via la plateforme enerfip sont les actionnaires et les décideurs de la gestion de l’entreprise. La sarl soleil du Midi qui a construit le parc grâce aux financements réunis (312.000 euros) est le partenaire technique ou “développeur” du parc solaire. Enfin, Enercoop est le partenaire avec lequel la société 1,2,3 soleil va vendre l’électricité produite sur le réseau basse tension.

"Au lieu que des fonds ou des investisseurs lointains emmènent ailleurs la plus-value générée par ce parc et qu’il ne reste à Luc-Sur-Aude que la location du terrain et quelques taxes comme bénéfice, ce montage nous permet de faire profiter la population locale des rendements et plus-values du parc et de mobiliser collectivement autour d’une réflexion sur l’énergie", résume Jean-Claude Pons, maire de Luc-Sur-Aude.
A.de V.

Sur la photo : les représentants des projets lauréats 2016 de l’appel à projets "énergies coopératives et citoyennes", accompagnés par ECLR.

La région Occitanie organise une journée d’information le 6 juillet à Toulouse, pour présenter le dernier appel à projet « énergies coopératives et citoyennes » aux côtés de l’Ademe Occitanie.