ToulÉco Green

Publié le jeudi 23 avril 2015 à 13h44min par Aurélie de Varax

Dossier - Nutrition & Nature relocalise le tournesol bio oléique

Quand la demande crée la filière. C’est l’histoire de l’huile de tournesol bio oléique made in Midi-Pyrénées boostée par le transformateur Nutrition&Nature. Agribio Union et Val de Gascogne travaillent au développement de ce nouvel or jaune.

« Haro sur l’huile de palme bio ! » Pour répondre à cette demande des consommateurs de bio, Nutrition &Nature cuisine ses plats préparés bio à l’huile de tournesol oléique dans son usine de Revel en Haute-Garonne. Reste que l’entreprise est obligée de s’approvisionner en Allemagne ! « Midi-Pyrénées est le numéro un en production d’huile de tournesol bio mais la transformation alimentaire bio étant peu développée, les triturateurs d’huile la vendaient à l’Europe du Nord », déplore Nicolas Lecat, directeur d’Agribio Union. Soucieux de réduire son empreinte carbone en relançant une filière locale, Nutrition & Nature interroge alors les acteurs locaux.

Très vite, la coopérative Agribio Union, qui concentre le quart de la production de tournesol bio française, est sur les rangs ainsi que le triturateur Biolintec dans le Lot-et-Garonne. Selon Nicola Lecat, « quand les marchés fluctuent de 350 à 700 euros la tonne, on recherche des économies logistiques et le nivellement de ces écarts. Un engagement entre les différents acteurs peut y contribuer ».

Des économies de proximité

Agribio Union, Nutrition &Nature et Biolintec ont donc signé un contrat avec des engagements sur la qualité, les volumes et les prix. Et les premiers cubitainers d’huile de tournesol oléique sont ainsi arrivés cet hiver chez Nutrition&Nature. Cependant, la désodorisation de l’huile s’effectue aux Pays-Bas, faute d’un outil en France. Et cela n’a pas échappé à Presse de Gascogne, l’unité de trituration de la coopérative Val de Gascogne implantée à Cologne, dans le Gers.

Elle a trouvé une solution depuis février, l’huile de tournesol oléique est désodorisée chez Coreva Technologies, à Auch. "Soit 10 à 15% d’économies pour la filière", se félicite Didier Dupouts, directeur général adjoint de Presse de Gascogne qui espère produire 400 tonnes d’huiles oléique bio en 2015. L’huile de tournesol alimentaire bio va enfin prendre un goût de terroir.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Silo d’Agribio Union à Salvagnac. Photo Agribio Union.