ToulÉco Green

Publié le mercredi 9 mai 2018 à 18h21min par Aurélie de Varax

Depuis Toulouse, Les Bastides Lauragaises reçoivent la première certification E3C2 à la conception en France

Le constructeur Les Bastides Lauragaises vient de recevoir la certification E3C2 à la conception. C’est la plus élevée pour des maisons individuelles en termes d’économies d’énergie (E3) et de faibles émissions carbone (C2) en France.

"Pour exister en tant que constructeur indépendant, il faut se démarquer. Nous avons choisi d’innover sur la performance environnementale", indique William Antoine, le directeur et fondateur des Bastides Lauragaises. Créée en 2004 à Ramonville-Saint-Agne, la société est une PME spécialisée dans la construction de maisons individuelles. Dans le cadre d’une démarche proactive menée avec une quinzaine d’industriels, elle vient de recevoir une certification à la conception E3C2, délivrée par l’organisme certificateur Céquami. "Nous avons été les premiers à mettre sur le marché une maison en RT 2012. Nous sommes heureux de vendre depuis janvier la première maison qui préfigure la RE (réglementation énergétique) 2027. Ce produit devient notre nouvelle marque de fabrique. "

Certification E3C2

Tout le cycle de vie des matériaux utilisés, avant construction, pendant et après a été screené. Pour chaque matériau, une fiche technique FDES (Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire) est éditée avec son empreinte carbone. Et le thermicien a cumulé et évalué la globalité. "Notre maison atteint le certificat E3C2 : le niveau 3 sur les économies d’énergie et le niveau 2 sur la réduction carbone. Nous ne pouvons pas aller plus loin aujourd’hui compte tenu des produits disponibles sur le marché", indique William Antoine. "Nous avons pris en compte les nouvelles exigences de la future réglementation RE 2018 préfigurée par le label national E+C- « Energie Positive & Réduction Carbone »".

Pour l’isolation, le constructeur utilise de la laine de coton recyclé à 80% et de la laine de verre à base de liant végétal (amidon de pomme de terre), le tout fourni par Knauf à Lannemazan, une usine autonome en énergie. Les briques sont 5,5 fois plus isolantes qu’une maçonnerie classique. Des plaques prépeintes sont utilisées pour toutes les pièces pour limiter les polluants. Quinze mètres carrés de panneaux solaires en auto-consommation ont été posés sur le toit et alimentent 100% des besoins en électricité dont la pompe à chaleur.

Surcoût de 3 à 5%

Selon le dirigeant, le surcoût par rapport à une construction en RT 2012 reste maitrisé : de l’ordre de 3 à 5% avec un retour sur investissement sur dix ans du fait des économies d’énergie. Côté clients, le constructeur vise les CSP+, en second achat, et dans la région Occitanie. Depuis juillet 2017, Les Bastides Lauragaises est entré dans la démarche de certification Habitat HQE avec déjà quinze projets en certification. De quoi assoir un peu plus sa notoriété. La société compte sept collaborateurs réparties sur trois agences basées à Ramonville-Saint-Agne, Tournefeuille et Toulouse Lalande et vise 3,1 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2018.
Aurélie de Varax

Photo DR