ToulÉco Green

Publié le jeudi 3 décembre 2015 à 16h19min par Aurélie de Varax

Déchets. Toulouse Métropole investit un million d’euros pour améliorer la collecte du verre

A l’heure où ça chauffe côté climat, chaque petit geste individuel compte, comme celui de viser la bonne poubelle. Toulouse Métropole lance un important dispositif pour améliorer la collecte du verre, doté de 900.000 euros par Eco-emballages.

Le tri des déchets reste un casse-tête pour les habitants de la métropole toulousaine qui trient 32 kilogrammes d’emballages ménagers quand la moyenne nationale est à 46 kilogrammes. Et c’est le verre qui pèse le plus lourd dans le bilan. « Sur la métropole, une bouteille sur deux n’est pas collectée, soit 14.000 tonnes par an », précise Marc Péré, Vice-Président en charge de la question des déchets à Toulouse Métropole. Lourd en poids et lourd économiquement puisqu’une tonne de verre jetée dans la mauvaise poubelle coûte 100 euros d’incinération, soit la bagatelle d’1,4 millions d’euros par an. Un défi que la métropole entend relever, avec l’accompagnement d’Eco-emballage. Objectif : recycler 4000 tonnes d’emballages en verre supplémentaires d’ici 2018. C’est 30% de plus qu’aujourd’hui.

Pour augmenter la collecte du verre, il faut plus de points d’apport et plus de sensibilisation auprès des habitants. Le plan qu’Eco-emballages finance à hauteur de 900.000 euros inclut les deux axes. Courant 2016, 360 nouveaux points d’apport volontaires seront installés à Toulouse et une cinquantaine sur les autres communes de la métropole, soit une augmentation de 34%. « Le choix des implantations se fera en concertation avec les maires des communes. Nous avons aussi prévu d’équiper avec près de cent colonnes de collecte les dix villes qui fonctionnent encore aujourd’hui à la collecte en porte à porte, quatre fois plus chère que l’apport volontaire, » précise Marc Péré. Côté sensibilisation, une campagne d’information est prévue comme la mobilisation des ambassadeurs du tri aux chevets des habitants proches des nouvelles bornes.

« D’Ici fin 2016, un habitant sur quatre pourra trier tous ses emballages en plastique »

Parmis les projets sélectionnés en Midi-Pyrénées par Eco-emballage dans le cadre de son appel à projet national, doté de 40 millions d’euros, neuf autres collectivités ont été sélectionnées. A l’image du projet porté par Toulouse Métropole, quatre bénéficieront d’un accompagnement sur l’amélioration de la collecte du verre ce qui porte le nombre d’habitants bénéficiaires à 835.000 sur la Région.

Les cinq autres collectivités situées dans le Tarn et Garonne ont été retenues pour leurs projets d’extension des consignes de tri des emballages en plastique aux pots de yaourts, barquettes et films étirables. Ils rejoignent les départements du Tarn et du Gers dans l’initiative pilote lancée par l’éco-organisme qui passe par la modernisation des centres de tri. « D’Ici fin 2016, quinze millions des midi-pyrénéens, soit un habitant sur quatre, pourra trier tous ses emballages en plastique, » a annoncé Laure Poddevin, directrice régionale Eco-emballage. Sur ce point, ils seront en avance par rapport aux objectifs de la loi de transition énergétique qui fixe l’échéance nationale sur cette extension du recyclage des déchets ménagers à 2022.
Aurélie de Varax

Sur la photo : Un collecteur de verre usagé, près de la place Esquirol, à Toulouse. Photo Kevin Figuier - ToulÉco

Les chiffres clés du recyclage en Midi-Pyrénées
Les habitants ont trié 130.230 tonnes d’emballages ménagers en 2014, soit 45 kg/hab, une performance qui a permis d’économiser 73.000 tonnes eq. C02, l’équivalent des émissions des trajets de 40.000 voitures sur les routes de la région.
Dans le détail, cette performance de recyclage correspond à :

  • 11.620 tonnes d’emballages en plastique
  • 33.490 tonnes d’emballages en carton
  • 5.110 tonnes d’emballage en métal
  • 80.010 tonnes d’emballages en verre