ToulÉco Green

Publié le mercredi 12 novembre 2014 à 08h59min par Aurélie de Varax

Cler verts vise le gisement de biogaz de l’agglomération toulousaine

Le spécialiste de la valorisation des déchets organiques de l’agglomération toulousaine a le biogaz dans les tuyaux. Son usine de méthanisation sera opérationnelle en 2015. Un modèle du genre.

« Pour chaque grande ville, il y a un gisement potentiel de biodéchets méthanisables. Il faut créer des unités adaptées à proximité. » Elodie Lanta, Ingénieur projet chez Cler Verts ne mâche pas ses mots. Il faut dire que l’entreprise spécialiste du tri et de la valorisation des déchets organiques défend de longue date une vision ambitieuse de l’économie circulaire. Pas étonnant donc qu’elle explore depuis 2009 la piste de la méthanisation des déchets de l’agglomération toulousaine. Afin de transformer le volume méthanisable en fertilisant organique naturel et en énergie. « L’usine, d’une capacité de 10.900 tonnes est en construction et devrait être opérationnelle fin 2015 », annonce l’ingénieur projet. Une initiative parmi les pionnières de ce type en France, qui a reçu les subventions de l’Ademe et du Conseil régional. Les cinq millions de budget engagés seront rentabilisés en douze ans.

« Ce n’est pas une usine à gaz »

Le montage de ce type de projets n’est pas simple quant au système de collecte et de tri des déchets, au cadre réglementaire et aux financements à trouver. « Il faut aussi informer et rassurer le voisinage sur le fait qu’il n’y a ni odeur, ni risque d’explosion. Ce sont de petites usines qui peuvent s’intégrer au paysage et au territoire », souligne Elodie Lanta. Comme la plupart des filières de Cler Verts déjà en place, les déchets proviendront des industries agroalimentaires, des établissements de restaurations, des déchets végétaux et des activités agricoles. Ils seront collectés sur un rayon d’environ cinquante kilomètres. « Cela permettra d’améliorer le bilan carbone du recyclage actuel qui se fait uniquement par compostage. »
Et l’énergie électrique annuelle produite, 5 000 Mwh, pourra alimenter 1400 foyers.
Aurélie de Varax

Sur la photo : déchets en provenance de l’industrie agroalimentaire. Photo Cler Verts.

1 Commentaire

Répondre à cet article