ToulÉco Green

Publié le jeudi 12 février 2015 à 18h11min par Aurélie de Varax

Cemex, Eiffage et Veolia à l’assaut des déchets du BTP

Le secteur du bâtiment et des travaux publics génère 260 millions de tonnes de déchets par an. 70% devront être recyclés en 2020. La valorisation des matières secondaires est un enjeu majeur pour chacun des territoires.

Autour de Toulouse, Cemex et Eiffage ont créé une sorte de hub de flux de matières. « Un exploitant de carrière a intérêt à économiser la ressource car l’ouverture de nouveaux sites est ardue », explique Vincent Raynaud, chez Cemex. L’entreprise mise donc sur la production de granulat recyclé en Midi-Pyrénées sur les sites de Roques-sur-Garonne et Cugnaux, dans une logique d’économie circulaire avec le constructeur Eiffage soumis, lui, à la pression des départements qui imposent des proportions de plus en plus importantes de matériaux recyclés dans les chantiers. Les deux entreprises dont les sites sont mitoyens, ont signé une convention de prestation : Cemex met à disposition de l’usine de fabrication d’enrobés d’Eiffage (dédiée à 50% au recyclage) du terrain pour accueillir les déblais de construction, du personnel et des machines. En échange, Eiffage concasse pour Cemex.

Le tout dans une logistique optimisée. Une fois que le camion a posé ses déblais, il peut partir vers les chantiers du grand Toulouse avec du matériau naturel de Cemex, avec les enrobés routiers d’Eiffage ou avec des matériaux recyclés.

Innover dans chaque filière

Avec 60% de déchets inertes valorisés en Midi-Pyrénées, nous ne serions pas si loin de l’objectif fixé par le Grenelle en 2020 mais les derniers pourcentages sont les plus difficiles à valorisés. De nouveaux projets sont à inventer, filière par filière. Un terrain qu’investit déjà Veolia. « Avant, nous proposions à nos clients des solutions pour leurs déchets. Notre approche maintenant est de connaître les besoins en matières premières de nos clients pour leur proposer des matières secondaires de substitution, » précise Alexander Mallinson, directeur régional de Veolia Propreté Sud-Ouest. L’entreprise vient de mettre en place sur son site de Toulouse une filière de recyclage des matières plastiques rigides.

Selon Cyril Adou, expert économie circulaire au sein du cabinet toulousain Indiggo les parties prenantes du BTP doivent relever rapidement les défis de la formation des artisans à la déconstruction sélective et à l’utilisation des matériaux recyclés ainsi que la création de centres de recyclage en nombre suffisant, économiquement viable, près des centres urbains".
Aurélie de Varax

Sur la photo : chez Veolia, une unité de recyclage des matières plastiques rigides. Photo Veolia.