ToulÉco Green

Publié le jeudi 12 juillet 2018 à 16h40min par Aurélie de Varax

Ceclo : le pédalo gardois, green et de luxe

Le gardois Florent Vitiello produit depuis 2014 un concept unique au monde : un pédalo électrique aux allures de catamaran, entièrement conçu à partir de matériaux recyclés. Une activité green qui intéresse particulièrement les hôtels de luxe du monde entier.

Une balade de luxe dans un pédalo qui peut atteindre les 9km/h et a une autonomie de neuf heures, c’est possible grâce à Ceclo, pédalo électrique et "écolo" breveté mondialement en 2017. C’est la société Rev Inside créée par Florent Vitiello en 2014 qui produit ce pédalo au design évolué et à assistance électrique. Florent Vitiello a eu l’idée de se lancer dans le pédalo haut de gamme lors de sa lune de miel à l’île Maurice. « Je me suis aperçue qu’il n’y avait pas d’offres pour passer un moment sur l’eau de détente en couple ». Côté matériaux, rien n’est laissé au hasard. « Le pédalo a des allures de catamaran. Il est en fibre de polyester, qui permet d’avoir un meilleur rendement qu’une coque conçue en plastique ».

Assisté de la même façon qu’un vélo électrique, Ceclo est également équipé d’une hélice de bateau. Le pont est en liège issu d’une filière de recyclage de bouchons de champagne et le pilote s’installe sur un coussin en billes de polystyrène recyclé. Les pédalos sont conçus dans une usine de 1000 mètres carrés au nord d’Alès dans le Gard où travaillent sept salariés. « Nous étions trois en 2014 et nous espérons être douze en 2019, et vingt-trois en 2021 ».

Un modèle économique basé sur le leasing

« Nous vendons notre produit à des distributeurs qui font une offre de location mensuelle aux hôtel resorts 5 étoiles. On ne vend donc rien, mais nous proposons du leasing sur 36 mois ». Ainsi, 80% de la production part sous les tropiques. « Nous n’avons qu’un seul client en France, l’Auberge du Père Bise-Jean Sulpice, à Annecy ».

Le business modèle de Rev Inside est mûrement réfléchi : « On savait que l’on ne pourrait pas convertir les loueurs de pédalo classiques à l’électrique. L’hôtellerie de luxe c’est une vraie perspective de marché, car ils ne sont pas équipés de pédalos et ils ont un réel pouvoir d’achat, ainsi qu’un souhait d’intégrer des activités nautiques green et valorisantes ». Florent Vitiello poursuit : « Je crois plutôt à une offre de service. Je crois que désormais les gens vont plutôt louer qu’acheter ». L’entreprise gardoise conçoit également des bateaux électriques pour quatre personnes. Un business modèle efficace, puisqu’en 2017, Rev Inside a réalisé 600.000 euros de chiffre d’affaires.
Coralie Pierre

Photo DR.