ToulÉco Green

Publié le jeudi 24 janvier 2019 à 18h00min par Armelle Parion

Occitanie. Carton plein pour le premier Drive sans emballage jetable

Le Drive tout nu a ouvert il y a un mois à Beauzelle près de Toulouse et attire déjà de nombreux clients. Sa particularité : bannir les emballages non réutilisables. Il sera dupliqué dans d’autres zones périurbaines de la région et probablement à l’échelle nationale.

Au Drive tout nu, on peut acheter de tout : pâtes, riz, légumineuses, fruits et légumes, fromages, œufs, cosmétiques et produits ménagers naturels. La plupart des produits sont locaux (60 % des soixante-dix producteurs partenaires sont dans un rayon de 100 kilomètres de Toulouse). Lorsqu’ils ne sont pas biologiques, ils utilisent des procédés culturaux vertueux et sont inscrits dans des filières garantissant un prix équitable.

Mais à la différence des autres Drive, le bien nommé « tout nu » a banni les emballages. Pierre Géraud était commercial dans la machine-outil agro-alimentaire. Salomé, sa femme, travaillait dans une fondation pour la recherche dans la santé. Les deux trentenaires rêvaient de « décomplexer la consommation zéro déchet en la rendant simple, économique, et accessible à tous. Le drive est adapté à notre quotidien, et donc susceptible d’entrer dans les habitudes de consommation », expliquent-ils. Le couple a été sélectionné au Parcours entrepreneur de « Ticket for change » en 2017.

Favoriser l’économie circulaire

Une phase de test dans quatre lieux de collecte de l’agglomération toulousaine et une campagne de financement participatif plus tard, Pierre et Salomé ont lancé le premier service de retrait de courses sans emballage jetable dans le coffre de son véhicule. Un premier point de collecte à Beauzelle (Haute-Garonne) a ouvert les vendredis et les samedis (de 11h à 19h) où ils ont ouvert un entrepôt de 150 m² pour le stockage. Il est également possible de venir récupérer sa commande à Ramonville, le jeudi (de 16h à 19h). D’ici juin, des points de retrait existeront tous les jours de la semaine.

Le conditionnement se fait uniquement dans des emballages réutilisables. Le client vient récupérer sa commande, passée sur internet, avec ses propres contenants ou en utilisant les bocaux et les sacs en toile disponibles sans consigne sur place. Il recevra 10 centimes en bon d’achat par contenant rapporté, afin de favoriser l’économie circulaire. « Pierre est issu d’une famille de réfugiés espagnols qui réutilisait tout. En voyageant, il a vu les nombreux déchets amassés dans la rue. Chaque Français produit 590 kilos de déchets par an, dont la moitié sont des emballages. Le traitement des déchets coûte sept milliards d’euros par an », détaille Salomé Géraud.

Rentable en deux mois

« En un mois, nous avons eu 400 commandes et une croissance de 17% par semaine, au lieu des 7% par mois escomptés. Si cela continue à ce rythme, nous serons rentables dans un mois. Les gens jouent le jeu en nous apportant leurs propres contenants… Et nous avons des demandes partout en France », assure la jeune femme. Les prochains points de distribution seront ouverts sur d’autres axes domicile-travail, dans la métropole toulousaine (à Portet-sur-Garonne et Balma d’abord), puis en Occitanie, voire au-delà. « Afin d’avoir un impact sur la consommation des déchets, notre but est de nous développer en milieu périurbain partout en France », conclut-elle.
Armelle Parion

Sur la photo : Pierre et Salomé Géraud, les deux fondateurs du Drive tout nu. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.